Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 700
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0228
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
700

E. AMÉLINEAU

.o.nô.peeiioc axaxe.. ^-sw xtuioc hhth se omi epe nevcis. nooim <\.ojl*.c nec
ju.nujoujo'y eTe ujJvTrpAAH egpaa epoq eTfie AULteeTe cts^ou ;vroi> oth epe
nevcà. ïtpoTTit tutcoii euegn^iv'Y ufcXoîe eT£iœH aajjl^ juLiuteg jutocy ctc uj^pe
u£>ôwiyop niogT nueTT^KJve^pci^ egp^i epocy- scr^c îmeicee g^g poesc epocmï
eju.Ai.eeTe eTS&.oai ^tco e^oo-y- unpsooc se ô^nc1 OTrgiVXoo ôv'\<Và. ciaac se
nsiô.iio'tVoc gooy OTrse AATipsooc se oviyHpe ujhaa (-pue-) h aaïc1 OTn^p-
eeuoc eiAie se nsï^Jào'a.oc goo-y aj^qoTruiAA cd.p ô^ttoo u}^qoTO^'OTref3'

nqgooAA iutniieceene mieqoTrepHTe. a*.\hic^ h&.i se ^ K^pnoc ou giok hiaa
iiatC^-eon p TeTitgoTe utouj AArm^'y uujiopn aak nii^y upcryge ^Tto eTeTii-
ujaaioirto eTCTiicouj AAis.pe TOTe\ totci ^ necoTOi enecgcofi ik?js KdwTes. TeuToTVH
née htm-sooc se neTsiqp goi& mieqp nneoTtox*.. eTeTiip g(.o& se ou
AieTVHTA.1 Atnujôwse jmnuoTTe se nnes^iAAioii ge eneTiigHT eqo-yocq nceuio-
oue îtgHTq. jutepe neTiiepH'y AAnpK^Tdv<V.^<Vei nsioYe mteTïtepH-y AAnpKiycKc
junpjutocTe AAnpiipAApAA Junp-^TOJH AAnpp s^ci gHT ngOTO ngOTFO AAiipp
^tccjotju. neinni (sic) se euj*vTujtone gAA ngHT uoscy e&oA eKiy^i^f oirXoei-

est sale comme les vases où l'on urine à cause des pensées impures, et il 3" en
a une foule dont l'intérieur ressemble à ces vases d'argile près des lieux où
l'on puise de l'eau et où les renards versent leurs impuretés2. Afin que je
n'écrive pas une foule de choses, veillez sur vous, sur les pensées impures et
mauvaises. Ne dites pas: Je suis vieille; mais sachez que le diable est mé-
chant; ne dites pas: Je suis une enfant, ou: Je suis vierge; mais sachez que
le diable est méchant, car il mange, il mâche et il foule le reste à ses pieds.
Ensuite fructifiez en toute bonne chose ; prenez grand soin3 de lire le matin et
le soir, et lorsque vous aurez fini de lire, que chacune se mette ' à son travail
manuel selon le commandement, comme il a été écrit : « Celui qui ne travaille
pas, qu'il ne mange pas aussi. » Mais si vous travaillez, récitez à haute voix
la parole de Dieu, afin que les démons ne trouvent pas votre cœur ouvert et
qu'ils n'y abordent pas. Aimez-vous les unes les autres, ne vous calomniez pas
à l'insu les unes des autres, ne sifflez pas5, ne haïssez pas, ne murmurez pas,
ne vous querellez pas, ne vous enorgueillissez pas, surtout ne soyez pas déso-
béissantes. Et ces rats qui habitent dans votre cœur, chassez-les; si tu donnes
occasion à un sage, il devient plus sage. Portez-vous bien dans le Seigneur.

[. Lisez : ajlcActa. — 2. C'est-à-dire : Où pissent les renards. -— 3. Mot à mot : Que votre crainte
soit de lire. — 4. Mot à mot : S'approche. — 5. Ceci doit se prendre au propre et au figuré.
loading ...