Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 718
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0246
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
7i8

E. AMÉL1NEAU

nujHpe ujhxa enecHT Ai.xt.Oi ^m^^* epoq eqxHK eiao\ gH rieqxxe'Xoc THpcy
es.Too ^i^ïTq MKOsq imeT^oop ^TOTfojutq. o oxi^îoùc 1 on ^iktoï eT^nopmà.2

VlKCCOn HXtXlJv'y ^ï!?tO gtt h&ttOÊe Oïl hxixx&.'y <\.OinOU €IC xxht îic&ot

•sut t&icoio xxu niWfî ucoîi nT^ma^q ïï^ï îipioxte nKOTI -xe îlCOIt ïit^ïîikotk
uxxx*à.q exi.it pioxte ctooTit nTAai^pdatoxiièw «ces. fiAiV-^q nxixi^i esc goiro
ec^ujq ïipoxine ^ujoon ma* (sic exit).

III

(-Âe-) ug^HT cxxi itt^ko îiTeTujeepe. ema^e oy ht^kô». oy gu hz&omx xiii
uetynHpe ht*,. nnoTTe e^'y xineitei<jOT ^na>. jm^e^e^ioc 3 neipioxie k^skôvIoc
gu Teqome^. ^cujione ou uoTgoo'y epe oTrujHpe ujhxa t!>j\ny eirgoi4 eq-
•xoopiA hcjv neTe&uooTe xinjuitoiiôwCTHpîoit ' JutneiteiooT aoies. Aiavoeoc6 à. ivà.ia>.-
liOiVoc oi enujHpe kovj enecHT enu}m ^qooiAc giA njutoo-y ^ttoo ïrrepe oimo<?
hu^-y ujtone ^qiouj e&oA n&i nuHHtye THpq eTujoon gAA ngoi neneiu>t -xe
ôvqcooTxi ô/yoo ^qfttOK ô^q^gep^Tq e'xu nujm ô^q^ooc on CTpeTfeme xixioq

incantateur, j'ai amené le petit enfant sous moi, je l'ai vu parfait en tous ses
membres et je l'ai pris, je l'ai jeté aux chiens, ils l'ont mangé. Semblablement
encore, je suis retournée une autre fois à ma fornication avec eux et je suis
demeurée de nouveau dans mes péchés avec eux. Du reste voici dix mois
depuis que j'ai conçu du grand frère que j'ai pris pour homme, et le petit
frère, j'ai couché avec lui sans que personne sût mon iniquité, si ce n'est lui et
moi ; voici plus de sept ans que je suis avec (sic exit).

III

.....de cœur sur la perte de leur fille. Que dirai-je, qu'omettrai-je des

vertus et des prodiges que Dieu a faits à notre père apa Matthieu, cet homme
juste dans sa génération? Il arriva encore un jour qu'un petit garçon était
monté sur une digue, regardant après les bêtes de somme du monastère de
notre père apa Matthieu : le diable fit tomber le petit garçon à bas dans le
canal, il se noya dans l'eau et, une grande heure après, toute la foule qui était
sur la digue poussa des cris. Notre père entendit, il alla, il se tint sur le canal ;

i. Usez : goAAOKoc. — 2. Lisez : eT*.nopitei4>. —■ 3. Lisez : xï.ô.t-0-ô.ioc. — 4. Lisez : eoT£>oj. —
5. Lisez : xj.nuionô,CTHpioii. — 6. Lisez : xs.«/r-»&ioc.
loading ...