Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 719
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0247
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE MATTHIEU LE PAUVRE

719

Ud>.q e£P^ *>-~t<jï HTepoireïiTq egp^s ex*.eu SV^a/y jumid. ujoon ngHTq ^qT^"\oq
e-2MA neqod,x«.Hp ^q&iOK egoim enxiiy eueq^Ui>.;)£ capes ugHTq ô,too utneqKdw

'Xôv^'y u(£to>jK egoTU (v\A*.)juL^q uc^ ot.....uh^t.....gOTm \\<3\ n(eue)uoT

equ^uA. ejoxn (-Ac-) nujHpe koti à. nuoTTe n^u^eioc 1 -\- uoynucon' uum&.£
epoq è».qa)Hg_ UKecon \\<3\ nujHpe nom ^Tto neueujOT An*, x*.;veeoc5 q- ho eu
koti ncoiro «.en geu nom n&enne egp^s enoTnq ^q^ju-^gTe iiTeq^i-x ^qei
ltJUtAAd>.q efioTv. a^qT^^q nneqeiOTC eqTOTT'xH'y gcoc eiyxe xine ♦V^^'y ujione
jjumoq enTHpq îipooite «^.(e n)TepoTUd<'y e(neujT^qu}((jt)nje mtcouj e&o<V eT^
eoo-y juinnoTTe e(*2to.) nemwqujume (xtn)ujHpe kotï. neose neueuoT
«►aioc ' nneqesoTe -se ^ eoo-y A*.nnoTrre e.'s.nx negxioT nTivqTage neTHujHpe
enev^H ott\i ne ' nuj^'y jumid^eoc 6 ngHne a.uon ç*ap eTep X.PSôs- 7 nueiu'A.mV

ivciuoine '2».es on iiotto oo-y gx*. nnjôv AineneuoT juinpotÇHTHc aoia. ujeuo-yTe
a. g^g uptojme utc ca. ^ht ei ujJvpoq ^txi cixoy UTOOTq9 evtroù eneuj^q^-
cJqco n^"Y THpoy 10 ne enoT-x^i nneTV^T^h. ^TC£iA*.e 11 ^e ou Te^oopa. ctjul-

il dit aussi qu'on le lui montât, et, lorsqu'on le lui eut monté, comme il n'y
avait plus de souffle en lui, il le chargea dans ses bras, il entra dans le lieu
où il se retirait et il ne laissa entrer personne avec lui. Après une grande

heure, notre père.....priant sur le petit enfant, le Dieu bon lui donna un

souffle de vie, le petit enfant vécut de nouveau et notre père apa Matthieu lui
donna quelques petits grains de blé et quelques petites dattes dans son sein, il
prit sa main, il l'emmena avec lui, il le donna à ses parents sain et sauf,
comme s'il ne lui était rien arrivé du tout. Mais les hommes, lorsqu'ils virent
ce qui était arrivé, ils s'écrièrent, rendant gloire à Dieu sur ce qui était arrivé
au petit enfant. Notre père apa Matthieu dit à ses parents : « Rendez gloire à
Dieu sur la grâce qui s'est opérée en faveur de votre enfant12, car que vaut
Matthieu le pauvre? C'est moi qui ai besoin des prières des saints. »

Il arriva encore un jour, dans la fête de notre père le prophète apa Sche-
noudi, qu'un grand nombre d'hommes du Nord vinrent vers lui, ils reçurent
sa bénédiction et il leur enseignait à tous le salut de leurs âmes. Une femme de

1. Lisez : nioc*,-e-oc. ■— 2. Lisez : niiOH. — 3. Lisez : jmvT-e^ioc. — 4. Lisez : it*.Te-«,ioc. — 5. Li-
sez : o*y ne. — 6. Lisez : xxxx^^à.ioc. — 7. Lisez : eTep jXLpei*.. — 8. C'est ici que commence le
double de ce passage. — 9. Le manuscrit de la Bibliothèque Nationale a : eAo'AgiTOOTq. — 10. Ce mot
manque dans l'autre manuscrit. — n. Lisez : oiccgsAJie. — 12. Mot à mot : Qui avait pris.
loading ...