Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 735
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0263
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE MATTHIEU LE PAUVRE

735

niviTei juijuiok xtAiocy nco-y cxujq Jutneje&ot ene coy ujojult Pis.p ne negocy
eTAXAxiKy. &\\ok -^.e ^meg- (-%&-) ce egp^i £jul ngopeuu.d«. ' ^too ngocon
imoiiut€k juljlaoit "... &n ^TeTnei UM egomt. Tcuo'y <3£ <.o n^iunpe Juuut.ep\T
q-iume epuiTit (gju.) n'2£oeic *xe (k^t]ô. nenT&miv'y eporry KeiyojuniT ngoo-y
HeTeoTTUTa^icoy 3 gjut neiKocju.cc. ncxoesc -^.e eqeg^peo epu>Tn juin ncoooTg
egoTn JuinciJULon^cTHpion d>.7rto nqcKTrn^e4 jujukotii nqnegju. thttii en^jcs
nnge^noc se jumnc&. n^juto-y ceit^iyuine i\&ï gen nocî ngice egpao es» niyHpe
nnpcojuie. otïi OTJULHHUje gn nujHpe nne^picTiAiioc n^Koo nccocy jmneTiyjmuje
eTOTTôk^ià nceincone juin ngee-noc ojli neynojutoc a^vu) nce/roog njuuui^y gn
TeTges.ipecic nceuj'\H'\ k^t*. pocy. "\osnon co n^ujupe g^pe£ epuiTii on
gi^peg nïjut eTCTnespe im€Tiug3V.H?V jutn neTncTn^^ic ga^peg ct^iô.- (-%^-)
KoniiK. jutnpo gn o(oii nvjut ^e uj^pe t^u^nH qsï juiocït ga*. tctuo_h. ^ttco ccotjul
gi OTcon nca». neTncon n&.juun -se ïiToq ne nTa>. nnoTTe ctoTn ju.ju.oq Ta^peq-
ujoone eqjuoone jujuocmi juin neTnH'y uja^ptoTn eneuuonakCTHpïon a^Too junncà.
nnoTTe efio'A. neTnenoT ne na^jum THpTn a^Too neioiT ne junïJuonavCTupjon

sans doute, soit pour toi, soit pour tes fils les moines. Car cela te sera demandé
le septième jour de ce mois, » et ce jour-là était le troisième jour. Mais moi,

je m'éveillai, et pendant que je réfléchissais.....vous êtes entrés vers moi.

Maintenant donc, 6 mes enfants bien-aimés, je vous salue dans le Seigneur,
car selon ce que j'ai vu, j'ai encore trois jours (à passer) en ce monde. Mais
que le Seigneur vous garde et la congrégation de ce monastère, et qu'il vous
mette à l'abri, qu'il vous sauve des mains des nations; car, après ma mort, il
y aura de grandes souffrances sur les enfants des hommes. Une foule d'enfants
des chrétiens abandonneront leur religion sainte, afin qu ils soient avec les
nations dans leur loi, qu'ils se mêlent avec eux dans leur hérésie, qu'ils prient
par eux-mêmes5. Du reste, ô mes enfants, gardez-vous en toute garde; faites
vos prières et vos synaxes, gardez la diaconie de la porte6 en toute chose,
afin que l'aumône marche devant vous. Et écoutez (tous) à la fois votre père
Pamin, car c'est lui que Dieu a choisi pour vous faire paitre, vous et ceux
qui viendront à vous vers ce monastère, et après Dieu excepté, votre père à
tous, c'est Pamin et le père de ce monastère, car mon temps approche, où je

i. Lisez : n^opoAAa.. — 2. Les dernières lettres ne sont pas certaines, comme Mingarelli l'a fait ob-
server. — 3. Lisez : ne eTeoimT*.iooy. — 4. Lisez : iiqcKen*.^e. — 5. C'est-à-dire : Qu'ils ne suivent
pas la tradition. — 6. C'est-à-dire : L'aumône.
loading ...