Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 738
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0266
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
738

E. AMÉLINEAU

eneqp^n ose n^uun qndvujoone côvp noirpwjue tictoTn qna^ju^Te «.nec^Hjujs.
ttTJunTJUOïtx^oc otïi gen no& c^p HTd^iV^o Hivujoine e&oX^ïTOOTq gju neq-
oirtono efto"\ £ju nequnig. junncà. TpeqjucY "^e ou jun piOAAe H^euj-xi Hne
nneqrs'oju um neujnHpe jun neT^'Xs'o eTH^ujcone e&o'A.giTOOTq en;yonoju^e

..........(sic exit).

II

("S") 2_u Teq^OT jujuHpuj ttc^ïH ïi£id^"\. eq'xoop gen Teqcavp^.. ne-xe ^n*>.

n^jum n^q .....gn otr ne neiujes.'xe eTen-2s;to jujuoo"Y n^i n^enoT niioTTe

c^p ne nauunTpe ïiT^iei eneïju^ gju n^gHT THpq eT&e nnoTTe. ^tco nTepeq-
ctOTxt enaa h^ï ixaihott ^q&tOK egoirn ô^qTôvJue neieoT neeneeTe eTÊHHTq
^qoivegc^gne eTpeTKa^q egovn. nToq -xe (e)qfiHK egoim n(e)pe neqgo navgT
enecHT ncse nenpoecTOc1 na<q ^e n;s.i«Hpe eT&e oy ^nei eaume noT^op^c
epon gn otTKpoq eTpeneme egoirn epon ngn coone ncecTr'X.av iu.ju.on neqnx'y
c^p encis. nTeqA*.nT&ppe. HTepeqcuiTJU "xe ena>.i n&i nneTOT^^fc d^nà. n*jum

nommé Pamin, car il sera un homme élu, il obtiendra l'habit du monachisme
et de grandes guérisons seront opérées par lui manifestement2 pendant sa vie.
Mais après sa mort encore, nul homme pourra nombrer ses vertus, ses pro-
diges et les guérisons qui seront opérées par l'entremise de celui auquel je
vais donner un nom (sic exit).

II

.....en sa taille, roux, ayant de beaux yeux, puissant dans sa chair. Apa

Pamin lui dit: « Que sont ces paroles que tu dis, ô mon père? Dieu m'est
témoin que je suis venu en ce lieu de tout mon cœur à cause de Dieu. » Et
lorsque le portier eut entendu cela, il entra, il informa le père du couvent à
son sujet, et celui-ci ordonna de l'introduire. Comme il entrait, son visage
était baissé à terre ; le supérieur lui dit : « Mon enfant, pourquoi es-tu venu
pour nous tendre une embûche par ruse, afin d'introduire vers nous des
voleurs qui nous dépouilleront?» car il voyait la beauté de sa jeunesse3.

i. Lisez : npoecTWC. — 2. Mot à mot : Dans sa manifestation. — 3. Il ne s'agit point ici de voleurs
réels, mais seulement de voleurs spirituels, c'est-à-dire des démons, et cette phrase montre que le su-
périeur craint que la beauté de Pamin soit une occasion de sodomie.
loading ...