Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 743
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0271
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE D'ABRAHAM

743

ïvee sinenTôkTreiïte juuiqco nfiô>.a>.«.ne ou neo^oeitu x*.nT^ju.io ivrecKTmH k\t&

TCTJULHTO HK£ T{\\ cho00ïi TC tuc^C eTÊe T€HAAllT£HRe XSLlV t€H- (-C-) ju-HT^TilOCï

ennôvKto iihïsi e<?p;s.i Ainiua^e epe nnoiTTe ujoon uaai upeq^opnuei d^Toi
n&OH^oc. nen neTOira^£> -^e ora tteioiT JunpotÇHTHC ^Irio n^p^Hiu.^n^p^THc 1
a^n;s. ^fipAo^ui eqHn enTouj u^-ocno"\ic: eo-y e&o"\ ne on ov^ju-é eujdwi5\*jLOTrre
epoq -se Tiiep^coT enujHpe ne ngen pcoime nuos" gii neTOiron^ efio'X utc n^Ate
eTJLtut^'y ôvïiok goocoT ou ne ô^ct15 cy eÊoXo^ii TeqcircueKia».4. ^cujoone -^.e iitc-
poTT-^no «xioq a^tio n^qnpoKonTeï eq^f en^ai^i en^uoirq ejut«vre nn^ojpjm
niioTTe julu upoiAie k^t^ ee eTcHg^ eT&e nenpotÇHTHc c^uoth'X ^cujione -^.e
îiTepeqp no^- ^Tfto uTepeq^en jls.utcsiootc upojLine eÊo'X ^ neqeioTe ucxq
eT^nyifie od,p^Tq uottc&c^ ucnoT^^joe ô^ttoo npeqp £otc ea^qn^i^eTe xiuioq
on Tn^i^evcic nue^pav^H nmqe UTe nnotr(Te) (sic exit).

II

(-!*>•-) 2_n OTTJuinTgTvTv.o en^noTc n&\ nneTOTfôv^fi &nà. nojniTfi^ce e«s.qnKOTK

que tout ce qui avait été jeté, ou ceux qui ont apporté le poil de bouc au
temps où l'on construisait le Tabernacle, selon leur pauvreté; c'est là notre
manière, à nous, à cause de notre pauvreté et de notre inintelligence; nous
poursuivrons le discours, Dieu étant avec nous (comme) notre aide et notre
secours. Donc notre père saint, le prophète et l'archimandrite apa Abraham,
appartenait au nome de Diospolis, étant d'un village que l'on nomme Tber-
gôt5, il était le fils d'hommes grands parmi les habitants de ce village. Et moi
aussi, j'étais un de sa parenté. Mais il arriva, lorsqu'il eut été mis au monde
et qu'il grandissait, prenant un bon embellissement près de Dieu et des
hommes, comme il est écrit au sujet du prophète Samuel ; il arriva donc, lors-
qu'il fut devenu grand et qu'il eut accompli douze ans, que ses parents le pla-
cèrent à l'école sous un maître zélé et craignant (Dieu) qui l'instruisit de toute
instruction des Ecritures inspirées6 par Dieu (sic exit).

II

.....dans une bonne vieillesse le saint apa Peschintebahsé, s'étant endormi

i. Lisez : [ni.p^iJUô.n'i.piTHC. — 2. Lisez : n-i.iociioAic. — 3. Lisez : ne «.iif. — 4. Lisez : Teqcvr-
f etieiô.. — 5. C'est le village de Farschout ; cf. E. Amélineau : Géographie de l'Egypte à l'époque copte,
p. 586. — 6. Mot à mot : Des Ecritures, le souffle de Dieu.
loading ...