Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 755
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0283
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE D'UN CONTEMPORAIN D'ABRAHAM

755

oouj eô.nôviiT^ epoK a.pH'y Kitsviuonn epoK (-pis-) ïitïis'uj oj*. o^ifsec îmeft-
ujAhTv. €TOVd^£i. ^cujwne itTepe ncon ev^i^Kones t^aac n^eiooT ^qTimooirT
HTeTncy e&o?v. uj^poo-y ^i^iTO-y cta*.^ 1 jmô.-y^^'y juut&o'X utnpo Ju.nAAOiid.c-
Tnpioit in^nTiicAAme HOTimnjm^noTcoo oy c&oTv^itaa niioTfre ne neiooofi.
£aa notriouj jutnviOTTTe ». n^eiooT tiuiootft ucô. ïiepoà.thc aah uckcot ^tco ne-
Àdvaoc ^q^ nTcouj WA'y igopn aa€ïi eTpenujiKe hottujhi AAneAtoiT AinAAon^c-

TltpïOVt HOTKOTTÏ <V5"(x> lieTïlH*y UJiS.pOU 115! OTOll HÏJUt CTp £0i>£> C1TC KOTi 61TC 110(3"

aaîi neTT^iï^èv'A.oajuL^ aah iteTcueTe u^cocse eTp oojfc cîïu oTooTt uj^ poTo^e
AiAAHne "xeKdwC eTit^xi xtnecxio^* xin-xïKôvioc. <\tco oui noTtouj unsioTTe

CAAltte AAnUJHï ^WKOJT AAncoflT AAnKOTl ItKOIIlO&IOH ^TW> OH HCilô.'y IAH1

ju.it otiio* jutn-ypaoc iiTxiHTe AAneciuvy" îihi ^it^^q n^i^ (sic exit).

II

(-p^-) poTcià. €T.....u&.ujnJvpô.iTei aaaaoc. neineTOT^fc TCHcy cnip

ig*. u^q AAnoo-y neuiAq&tiOK ho^j ncon coht nneTOVJ^fs ô,n^ ^fsp^o^x».

rencontrer; peut-être nous recevras-tu à toi, afin que nous demeurions sous
l'ombre de tes prières saintes. » Il arriva que le frère qui faisait la diaconie2
ayant informé mon père, il m'envoya sur-le-champ vers elles au dehors ; je les
menai dans un lieu où elles furent seules en dehors de la porte du monastère,
jusqu'à ce que nous eussions établi une habitation, car cette chose venait de
Dieu. Dans la volonté de Dieu, mon père m'envova vers les ouvriers, les
maçons et les tailleurs de pierre ; il leur donna l'ordre d'abord de creuser un
puits un peu au nord du monastère, et chacun venait vers nous, faisant son
ouvrage, soit petits, soit grands, avec leurs outils et leurs instruments pour
creuser, travaillant chaque jour depuis le matin jusqu'au soir, afin de re-
cevoir la bénédiction du juste. Et, dans la volonté de Dieu, nous établîmes le
puits, nous bâtîmes le mur d'enceinte d'un petit couvent, et nous bâtîmes
aussi deux maisons et une grande tour au milieu des deux maisons, nous la
fîmes.....(sic exit).

II

.....personne ne pourra la détourner. Ce saint donc dont nous faisons la

fete aujourd'hui allait une foule de fois au Nord vers le saint apa Abraham

i. Lisez : eoTAi*,. — 2. C'est-à-dire : Le service de l'aumône à la porte.

95
loading ...