Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 773
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0301
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE SAMUEL DE QALAMOUN

773

h&cju.o'y eP0Ti »Te ujHpe yjtone »&.q eTOTô^îs js.to) htç oh jvH^^uopiTHC 1
eTTOTf^^f! ujtonc efio'x uohto*y eiro \ioot 2 jmiutTO eî>o"\ juinuoTTe ^to> ht« oh
ujtoc npeqAAOOHe RiviVioc tycone eko\ u^HTO'y *-iR oh o7TiTomLAeHOC 5 htor -^e o>
ciAôvC nenpecfeTTepoc4 ^pï npooTuj aaiickhï se ^ negocy jumeRJvoe ooou
eooTrsi CTpeufscoR ep^Tq jutn^oesc. h^ï -^e tiTepeq«xoo,Y u^q HeTi nôvCirie'\oc xin-
•xoeic ^qoonq epoq neqoHT tcot e-xii ïieîiT&.qcOTAAO'y KTOOTq A*.nôkcicie'\oc
iutn-xoeic. UToq -^.e a»qju.€ev€ cêoTv. op^i uoHTq ncx^q •xe cïc^hhtc &i€fjUL€ ^se
o<y ne^-n^a^q ' ^-h^tioovh oui no^oiuj uniioïTe t*.koït noirnoff hcrr^Hcià.
fHRjk Hum eTiuoon T^TJs.^q eo^OTH epoc. ^qoi TOOTq jutnKtoT tiTÇHK?V.Fi€i&
^qucociuiei6 axaxoc ou aahtc^ic hjju. un^oTH upoutne chtc npo«yy ^qosoRc
eHo\ ^q^V H€»r^ mu c/niT^q egovu epoc ^Tto ^qncouj uinneTOT^»\ft \n».

cô>a*.OTm'\ ôkqdka«.q ivx^kouoc &qR&.&.q uohtc eqiyoon oh otî>ïoc ncTrjutîion 7 cjt&
jumucà. ïim *>qenROTR guiuiq h^î nneTOT^xf? ci"\^c ou OTAtUTOiVTVo ecRioicy
^qRis. nneTotrôvSvfc c^mjlots,h\ AAè^r^^q eqoen 'sovTcnooTrce npojLine. ^qiuione
cm OTmott nc<?p^oT hoh rotï hooo'Y \\<S\ neimeTOTwfc hicot Jvndv c^jlaovhA

bénira, afin qu'il ait des enfants saints et que parmi eux soient des anachorètes
saints, fidèles en présence du Seigneur, et que des bergers faisant paître belle-
ment soient parmi eux avec des hégoumènes. Mais toi, ô Silas le prêtre,
prends souci de ta maison, car les jours de ta vie approchent (de leur fin), afin
que tu ailles vers le Seigneur. » Et quand l'ange du Seigneur eut dit ces
choses, il se cacha à lui; son cœur acquiesça aux choses qu'il avait entendues
de la part de l'ange du Seigneur. Mais il pensa en lui-même, il dit : « Voici que
je sais ce que je ferai ; je me lèverai dans la volonté de Dieu, afin que je bâtisse
une grande église; tout ce qui m'appartient, je le dépenserai pour elle. » Il
commença la construction de l'église et l'orna de toute beauté; dans l'espace
de deux ans. il l'acheva, et il donna pour elle tout ce qu'il avait, et il consacra
le saint apa Samuel, il le fit diacre, il l'y plaça, car (le jeune homme) était
dans une vie honorable. Puis en suite de ces choses, le saint Silas mourut
dans une grasse vieillesse, il laissa le saint apa Samuel seul, étant en vingt-
deux ans. Pendant quelques jours il fut dans une grande tranquillité notre
saint père apa Samuel ; ensuite il pria, il se prépara pour aller à Schiît, étant

i. Lisez : *,ïtô.^copHTHC. — 2. Lisez : itrtgôT. — 3. Lisez : oHco-5-M.erioc. — 4. Lisez : ne npec-
fi.TTepoc. — 5. Lisez : ne e^-ii*.*.^q. — 6. Lisez : e>.qKOCAiei. — 7. Lisez : iicejuuioii.
loading ...