Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 777
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0305
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DE LA VIE DE SAMUEL DE QALAMQUN

777

no^ii efto'Agjm nTocy viueUiVoiiie eq^co (sic exit).

IV

(-fol. 4 recto-) kcotc uxiirruH 1 \tq£0 uo^ujh ucoto jlih oh Keffpoos'
aatikootc Hun^fH2 \\îk\ -^.e ^ nnoTTe cjlio<y epocy ^q^-y^ue txxxooy ^T».iyxi
gii neTK\pnoc gyoe^.e ; ncege eTCT^pies. 1 HgHTO'y i^Tio UTeïge eTp poxine chtc
eTong eueTKom iiKxpiïoc «t^t^oo'y une 'A^-y êook eiiHjjie ctêc 'Ai^'y H^çpî^
iuumc^ haï à. neTcoesT îtc-^- «ovqe aaooujc efio'A cm utouj ctkootc epocy
^toc^e ' nce^ooc uueTepH'y -2se ^ çm nos ii^H^^oopvTHC 7 AAneTOT^^fi OTcog
p ii nToo-y UK^'X^juiioii ou irroiy meum o coc^tK ivtê nuoTTe K^t^p^es mifi^p-
ê^poc chth TeirnicTic jiceTimei dàcvA ckhaac ticcsiTît u<youc eic poxtne cutc
&i?iù HTeige ^ TegiH niàcoK eK^'AiVM.ooii g'oo'A.n e£to<V eptoxie iujli a/xn Àô.ô.'y
ugoTe iVomoii irrepe ncoeiT ju.nneTO'yj^k ^nis. c^ju.otvh'A Atoouje e&o'A a jli
riTOuj THpq ovTccoTjui ti&\ necKHy eTgjut nTocy mieK*V.ume •xe ^ n- (-verso-)

ses mains. Lorsqu'il vit que Samuel lui avait échappé, il ordonna de le
chasser de la montagne de Néklônô, disant.....(sic exit).

IV

.....autour des sources, ils semèrent une quantité de grains et de graines

autour des sources, et le Seigneuries bénit, il les fît croître et elles se multi-
plièrent en leurs fruits, de sorte qu'ils y trouvèrent ce dont ils avaient besoin,
et ils passèrent ainsi deux ans, vivant des petits fruits qu'ils avaient semés ;
personne n'alla en Egypte pour quelque besoin que ce fût. En suite de ces
choses, leur bonne renommée s'étendit9 dans tout le nome qui les entourait, de
sorte que l'on se dit les uns aux autres : « De grands anachorètes saints habitent
dans la montagne de Qalamoun dans le nome de Piom, de sorte que le Sei-
gneur, par leur foi, a empêché les barbares de venir en Egypte, de nous faire
violence, voici deux ans. » Et ainsi le chemin de Qalamoun fut manifeste à
chacun, sans la moindre crainte. Du reste, lorsque la renommée du saint apa
Samuel se fut répandue dans le nome tout entier, les frères de la montagne de

i. Lisez : nunmH. — 2. Lisez : rt.u.nwH..
sez : it^peiô.. — û. Lisez : gioere. — 7. Lisez
Marcha.

— 3. Lisez : jjfcocre. — 4. Lisez : eTCT^pei*.. — 5. Li-
: ite^rtei.^topHTHC. — 8. Lisez : giocre. — 9. Mot à mot :
loading ...