Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 782
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0310
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
-82

E. AMÉLINEAU

gA*. n^Hi ne*, otujhx*. îmeg_ c^tw^c Atutoi ngHTq saion xin w^kottï nujHpe.
nese e"\iccjs.ioc n^c se nooT iitc^itci nTooTcy nnoirpjui. p^im ngn ckh-tc
eTrujoTeiT dwfrcjo xinp^-co e^iTei ng^g kckhtc nTenooT (-pufi-) egovK enpm1
ïiTeujTJvut uinpo epoo juui noTujHpe siTeoTOTÊ ueo eiioTCRHTe e&o'XgjuL nne£
eTg^t KOTOKôwdk.'Y ujd.ïtTex)ie^ uoTCRUTH2. vtToc 'xe ^cujTis.iui xinpo epcoc AXil
necujHpe ^tto) ^cotctê ne£ en&ucnon3 oj^ïitotjuot^ ïitoc se &cei uj*>. nc-
npoqjHTHc *.cT&.jJioq eneT^qujoone. nes^q n^c ose nooT ^ nneg^ e&o'.V HTeceTn
tioTujHpe nneceene nTecong epoq xin noTujHpe. ^TeTnit^'y Tency se netiT^q-
euepctei £n e^icc^joc îiToq on ne mr^qenepuei nsiKôvioc *aies. côjuiothA
ctêc se novoesuj mm nnovTe si eocy gn neqneToiri^;s.ê. ^cujione se neTen
cou ciià.'Y g^A* nAAo»ô.cTHpïOït e^TsnocY noTcon uottoot na^i se ne gui axik\
uotté ne eTccoTix ncè>. nenenoT np^n iiot\ xx»xooy ne g^Tpe es.voo np^n
junneoTev ne.....(sic exit).

VIII

(-put»-) goTAiice ♦V.oinoïi is. nenenoT Timocy uin^con g^TpH en&.gc khju.

breux ; cours dans ta maison, ferme la porte sur toi et tes enfants, transfuse
dans tes vases l'huile qui est dans tes deux vases, jusqu'à ce que les vases soient
pleins. » Mais elle, elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants, et elle trans-
fusa l'huile dans les vases jusqu'à ce qu'ils fussent pleins ; puis elle alla vers le
prophète et lui apprit ce qui avait eu lieu. Il lui dit : « Va, vends l'huile et choisis
tes enfants; et vis du reste avec tes enfants. » Vous avez vu maintenant que
celui qui agit en Elisée est le même qui a agi dans le juste apa Samuel,
parce qu'en tout temps le Seigneur prend gloire de ses saints. Il arriva ensuite
que le saint apa Samuel envoya les frères récolter des roseaux ; ils se firent
une petite hutte dans le lieu où ils travaillaient. Il y avait deux frères dans le
monastère, deux frères enfantés en une seule fois, c'étaient des hommes pieux
et obéissants envers notre père. Le nom de l'un était Hatrô, et le nom de l'autre
était (Hor).....(sic exit).

VIII

.....jour de naissance. Du reste, mon père envoya mon frère Hatré cueillir

i. Lisez : encHi. — 2. Lisez : ujiarrejue^ itOTTCKeim. — 3. Lisez : ô^greiori.
loading ...