Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 788
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0316
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
788

E. AMÉL1NEAU

ô.'sii to-xn ujen ç>ju.ot cm gtofs nuu. Kis.Te\ neTCHg eiTe eTCTit^i^Ktonei1 uj?Vh?V
gju. neTHgHT eiTe CTeTngjjtooc eTeTtioTroom uj'\h<V. ntyiK A*.n€TngHT. ixtroi
oh eTeT»uj^u£.m.ooc cotcoj» AtnpTpe éTooiut ga,. ngo no-y*. eqoToojut

itd^uj nge ^<V\a. jutespe noires noires. (3"ol>ujt epoq ju.esTes.esq es.Tio CTeTnjutoouje cm
neçnooTe ujAhA epe msoesc nes'xoo'y ujespooTH AAneqesOoe- (-pue-j Aoc
nqnegAi. THtTTeu enenipes.cu.oc2 HTe^OTcies. uhr^ké eTcm necnooTre. juhotchc
ju.h > evquj?VH?V ^q^oonT un\u^'\hr ujemTe neujHpe ju.niH?V ge eTegm nfsion
egOTH enK^o iinepHT. gH?Vies.c -^.e gui coq evquj?\.H?V esxjTOTnec nujHpe nTe^npes.
nes.7v.ni on esquj?\.H<V. e^qeme jumKuigT efioTvgn rae. es. neTpoc hj?Vh?\. es. n-xoeic
s.ooy ujexpoq jumeqex^ceTvoc gui neujTeKO e\qo7fcon nnpo jutniuTeKo Js.qeme
jLiJLioq e&oTv. es. eTviccesioc u}<Vh?\. nce^ujq ncon es.qToimec nujHpe nTccojuiemiTHc4
es. neTpoc ujTVhTv oh es.qTO-ynec Termes. efiovVgn h€tjl*.oott. es coTcemnes. ujAh?V
gju. necgHT eTrnesisïTc eftoTv ct^roc es. nnoTTe tottqsoc enjucy jutn nunne. esTco
on neuj?VH'\ um THHcnes. s evTHOTgm uiniuojiAnT nges-cioc eTegpui ncoTe eTJuo-yg
nesÊOT^ço^onoccop nppo SLxnoTe^&xx&oxx ep (-pnc-) Tvexes/y HgcoJà euuHTe6

il est écrit. Soit que vous soyez occupés, en service, priez en votre cœur ; soit
que vous soyez assis à manger, priez au fond de votre cœur. Si vous êtes assis
à manger, que personne ne regarde le visage d'un autre pour voir comment
il mange ; que chacun se regarde lui-même, seulement. Si vous marchez par
les chemins, priez afin que le Seigneur envoie son ange devant vous pour vous
sauver des tentations des puissances des ténèbres qui sont par les chemins.
Moïse, certes, pria, il prévalut contre Amalec7, si bien que les enfants d'Israël
trouvèrent le chemin pour entrer dans la terre de la promesse. Élie aussi pria,
il ressuscita le fils de la veuve ; il pria encore une autre fois et il fit descendre
le feu du ciel. Pierre fit une prière et le Seigneur lui envoya son ange dans la
prison, lequel lui ouvrit la porte de la prison et l'en fit sortir. Elisée pria sept
fois, il ressuscita le fils de la Sunamite. Pierre pria une autre fois et il fit lever
Tabitha d'entre les morts. Suzanne pria dans son cœur lorsqu'on la menait
au supplice8, Dieu la sauva de la mort et de la honte. Et encore, c'est la prière
et le jeûne qui sauvèrent les trois saints de la fournaise de feu allumée par
Nabuchodonosor, le roi. On ne peut rien faire que par le jeûne et la prière.

i. Lisez : eTCTii'îsja.Kcmei. — 2. Lisez : eneneipa.cu.oc. — 3. Lisez : juen. — 4. Lisez : htcs-jui*.-
hithc. — 5. Lisez : TiiHCTei*.. — 6. Lisez : eiJUHTi. — 7. S'il n'y a pas une faute, le mot s'toriT est

nouveau. —■ 8. Mot à mot : Comme on était sur le point de la conduire pour la perdre.
loading ...