Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos: [lu devant l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, dans sa séance du 29 mai 1896] — Angers, 1896

Seite: 12
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1896/0014
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 12 —

étaient parsemées de fragments de granit noir ou rose, d'al-
bâtre, de pierres volcaniques, etc., tout ce qui indique d'ordi-
naire des sépultures importantes. Au lieu de me traîner péni-
blement à la remorque de Mariette, je désirais vivement
trouver quelque chose de nouveau et je n'avais pas hésité à
attaquer un terrain encore vierge de fouilles européennes.

La première butte répondit d'abord à mes espérances d'une
manière qui les dépassait. Après quelques sondages prélimi-
naires, je trouvai renfermés dans un vase de terre grossière
toute une série d'objets curieux que je n'avais jamais vus
nulle part; j'explorai alors toute la butte et, pour cela, je la
remuai de fond en comble et la déplaçai. Je n'y trouvai pas
le moindre tombeau, pas le plus petit ossement, mais beau-
coup de petits objets, environ trois cents, de jolies statuettes
en albâtre et en calcaire, trois statuettes en bois, la figure ou
tout le corps dorés, dont l'une tomba en poussière dès qu'elle
sentit le contact de l'air et dont une autre était encore renfer-
mée dans un cercueil en bois de forme anthropoïde, puis quel-
ques gros monuments, notamment une réduction de sarco-
phage au nom d'un officier de la XVJIL0 dynastie, une table
d'offrandes grossière et une autre table d'offrandes en granit
rose, portant quatre cartouches qui appelèrent aussitôt mon
attention. Deux d'entre eux contenaient les nom et prénom
d'Ousortesen 1er, le second roi de la XII0 dynastie, les deux
autres ceux du dernier roi de la XI0 dynastie dont jusqu'ici
on ne connaissait que le prénom et dont le nom était Mentou-
hôfep, le VIe de ce nom. L'inscription est curieuse en son en-
tier : il y est dit que « le roi de la Haute et de la Basse-Egypte
Rakhoperka, aimé de celui qui habite chez les Occidentaux,
qui donne la vie, a fait ce monument pour son père Raso-
nekhka, afin qu'il lui fasse la vie éternellement; »ct: « Le fils
du Soleil Ousortesen, aimé de celui qui habite chez les Occi-
dentaux, qui donne la vie, a fait ce monument à son père
Mentouhôtep afin qu'il lui fasse la vie éternellement. >> Or, si
la XII0 dynastie s'est substituée violemment à la XIe comme
on le croit d'ordinaire, il serait assez curieux que le second roi
loading ...