Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos: [lu devant l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, dans sa séance du 29 mai 1896] — Angers, 1896

Seite: 13
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1896/0015
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 13 —

de cette dynastie appelât son père le dernier représentant de
la dynastie vaincue. Ne faudrait-il pas supposer plutôt que le
pharaon Ousortesen Ier descendait par sa mère du dernier roi
de la Xl° dynastie? En ce cas on comprend facilement qu'il
ait appelé Mentouhôtep VI son père. Parmi les petits objets
trouvés dans cette première butte, les plus curieux sont une
série de petits vases comme ceux qui forment les mobiliers
de poupée à l'usage des petits enfants, en albâtre, en calcaire,
en terre grossière ou en pierre dure que je ne connais pas
encore, des vases en bronze tout petits ayant exactement la
forme do certains de nos ustensiles les plus familiers, comme
ceux de nos boîtes à lait, des gargoulettes, des instruments
de labour, de petites briches avec deux coutTes aux extrémi-
tés, le tout en bronze et de proportions minuscules, un tout
petit chevet en bois, des scarabées d'une grande finesse et
une briche en or, avec deux boues et deux couffes en or.
Comment ces objets étaient-ils renfermés dans celte butte
lorsque toute la partie de la nécropole connue sous le nom
d'Om-el-Ga'ab avait été le théâtre des ravages les plus déplo-
rables, comme je n'allais pas tarder à l'apprendre à mes dé-
pens? Je serais assez porté à croire que les spoliateurs regar-
dèrent cet endroit comme indigne d'eux et le négligèrent, ce
qui a été très heureux pour moi. Je dois dire déjà que cette
série de buttes servait évidemment de lieu de pèlerinage dès
les temps les plus anciens aux habitants de la ville sainte
d'Osiris, car j'y ai rencontré des monuments de toutes les
époques et les Coptes encore de nos jours s'y rendent le ven-
dredi saint pour y chercher de petits vases qu'ils donnent
ensuite comme jouets à leurs enfants.

Ayant exploré cette première butte, je passai à un plateau
long d'environ 200 mètres qui séparait la première de la se-
conde butte et je fis faire des sondages. Les sondages révé-
lèrent l'existence de tombes, et dans la première que je fouillai
étaient cinq statuettes en calcaire très belles et intactes, sauf
une. Malheureusement ce fut tout ce que je découvris d'objets
artistiques dans les tombes de ce plateau au nombre d'environ
loading ...