Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos: [lu devant l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, dans sa séance du 29 mai 1896] — Angers, 1896

Seite: 26
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1896/0028
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 26 —

des caractères ne prouve rien, car nous pouvons nous trouver
en face d'une époque de décadence : de plus, il y avait des
écoles locales qui avaient leurs traditions, et qui voit aujour-
d'hui les tombes d'Éléphantine faites sous la VIe dynastie
pourrait parfaitement, en raison de l'arrangement des signes,
faire remonter ces tombes à une très haute antiquité. Quand
M. Amélineau sera de sang-froid, il reconnaîtra lui-même qu'il
a attribué une trop haute antiquité à ses monuments. Il s'est
servi de la statue n° I du Musée de Gizeh pour dire que
l'auteur du Catalogue lui attribuant une haute antiquité à
cause des caractères qui en forment l'inscription, on devait
reconnaître la même antiquité aux monuments qu'il a mis au
jour, comparant ainsi des choses qui ne sont pas comparables :
une statue trouvée à Mit-Rahineh, sur l'emplacement de l'an-
cienne Memphis, ne peut être comparée à des stèles trouvées
à Abydos, à cause de ces écoles d'art local dont je parlais
tout à l'heure.

« Restent les seize bannières royales dont on pourrait ex-
pliquer l'origine autrement qu'on ne le fait. Là encore, M. Amé-
lineau n'a pas tenu compte d'un fait cependant bien connu :
jamais on ne rencontre le nom do bannière seul, il est tou-
jours accompagné des cartouches prénom et nom. M. Améli-
neau a besoin d'étudier encore la question avant de proposer
une solution aussi audacieuse que celle qu'il propose. Il a
trouvé des tombes ravagées, spoliées et l'on ne peut pas faire
fond sur ce que de semblables tombeaux contiennent et don-
nent au fouilleur. D'après tout ce qu'il nous a dit, c'était évi-
demment une nécropole pauvre, et c'est précisément là qu'on
a chance de rencontrer quelque chose de nouveau, car les
spoliateurs les ont dédaignées et c'est pourquoi on peut trou-
ver des objets intéressants. Les bannières royales prouvent
elles-mêmes autre chose que ce qu'on veut leur faire prou-
ver, surtout celle de Qat. Mais je préfère n'en rien dire pour
l'instant.

« Somme toute, la découverte n'a pas l'importance qu'on
veut lui attribuer. Il ne suffit pas d'aller à Abydos pour mettre
loading ...