Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos: [lu devant l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, dans sa séance du 29 mai 1896] — Angers, 1896

Seite: 47
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1896/0049
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
doute, hélas! ce ne sera pas la dernière : je suis homme,
partant faillible et il n'y a guère qu'un moyen infaillible de ne
pas se tromper, c'est de ne rien dire.

Je n'ai cherché en écrivant cette brochure qu'à défendre
une hypothèse que je crois fondée : dans ces sortes de ques-
tions encore si obscures, il n'est pas étonnant qu'on se trompe
et c'est de la discussion que naît la lumière. Lorsque je vis
M. Maspero pour la première fois après mon retour d'Égypte
— c'était au Louvre — je lui résumai mes travaux de l'hiver
et je lui fis part de mon désir de lui soumettre les monuments,
ne connaissant personne dont le jugement me fût plus précieux
que le sien. Il s'est abstenu, c'est son affaire. D'ailleurs, je ne
saurais assez regretter cette abstention pour M. Maspero, car,
pour moi, elle ne me fera rien : si ma thèse est vraie, elle sera
toujours admise, un peu plus tôt ou un peu plus tard; si elle
n'est pas fondée, il l'aurait fait disparaître plus vite des choses
viables, car il eût été autrement armé pour la réfuter, et elle
disparaîtra nécessairement un jour, comme toutes les choses
fausses. Si j'ai cherché à la défendre, ce n'est point pour créer
une agitation factice, mais sensationnelle, autour de mon
œuvre; j'ai eu la pensée de cette hypothèse, je l'ai crue bonne
à communiquer au public, m'attendant bien qu'elle soulève-
rait des objections, mais non pas de telles objections : si je
ne défends pas mes propres idées, qui donc les défendra? Je
pense n'avoir employé dans cette brochure aucune expression
qui puisse tant soit peu être dure pour mon contradicteur : si
par hasard quelque mot avait dépassé mon intention, je le
retire d'avance. Ce que j'ai voulu, ce n'est pas une discussion
personnelle, c'est une discussion purement scientifique et
montrera celui qui fut mon maître, que j'avais profité, dans
la mesure de mes faible moyens, des excellentes leçons qu il
m'a données, ce qui ne doit pas être fait pour lui déplaire.

ANGERS. — IMPRIMERIE DE A. BORD IN, RUE GARNIKR,
loading ...