Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: XXII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0027
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
XXII NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

sur les lieux qu'il faisait fouiller, il eût bien vite changé les coutumes
de ses hommes, parce qu'il en eût parfaitement vu les inconvénients, et il
eût sans doute trouvé le moyen d'y remédier, mais il était par sa posi-
tion et ses travaux multiples éloignés les uns des autres, obligé de rester
au loin ou de multiplier sa présence sur les points les plus divers de
l'Egypte : la présence et l'œil du maître sont aussi nécessaires sur un
champ de fouilles que dans une étable à bœufs où les cerfs vont se ré-
fugier. En effet, pour peu qu'on tourne le dos et que la surveillance se
relâche, ouvriers et contremaîtres font ce que bon leur semble. Il est
facile de s'imaginer dès lors ce qu'on devait faire quand le chef n'était
jamais sur les lieux ou qu'il n'y était qu'en passant. Pour parvenir à
leur faire exécuter mes ordres, il a fallu souventes fois que je leur mon-
trasse comment ils devaient s'y prendre, et alors parmi ces pauvres
gens c'était à qui ferait montre de son zèle et qui s'appliquerait à faire
de son mieux, à qui se précipiterait vers moi pour s'opposer à ce que
je souille mes mains en touchant le sable. Ils me croyaient sans doute
d'une nature supérieure à la leur, d'une race si différente et si élevée
que le travail n'était pas fait pour moi! C'est en les surveillant ainsi et
en agissant de la sorte pendant longtemps que j'ai pu les amener à
faire ce que je voulais, mais je suis bien certain que quand la prochaine
campagne m'aura fait reparaître sur mes chantiers d'Abydos, je retrou-
verai mes ouvriers retournés à leurs mauvaises habitudes qu'il faudra
de nouveau faire disparaître. Je dois dire ici que j'ai toujours trouvé les
plus précieux concours dans le surveillant que m'avait choisi M. de
Morgan, Mohammed Ahmed efïendi Daher : ce témoignage de satisfac-
tion que je consigne en ce mémoire est de la justice la plus élémen-
taire; mais ce que je ne saurai jamais assez lui montrer, c'est la recon-
naissance que je dois avoir pour ses loyaux services : Mohammed effendi
Daher qui est maintenant inspecteur des fouilles à Abydos est l'un des
hommes les plus honnêtes que possède actuellement l'Egypte.

Comme conséquence de cette façon d'enlever les déblais des fouilles,
il est résulté que presque tous les monuments que j'ai découverts, sont
encore à l'heure actuelle recouverts par le sable, comme ils l'étaient
loading ...