Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: XXXIV
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0039
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
CHAPITRE PREMIER

FOUILLES PRÉLIMINAIRES

En arrivant le 29 novembre 1895 sur le site d'Abydos, j'ignorais com-
plètement la ville sainte d'Osiris, c'est-à-dire que je n'en connaissais
que ce que peuvent en apprendre les livres. Je savais son histoire, telle
qu'on la connaissait, je n'ignorais point qu'elle renfermait des monu-
ments magnifiques dont les voyageurs et les savants admiraient l'art
merveilleux, que ces monuments avaient été déblayés par Mariette, lequel
avait en plus fouillé la nécropole pendant dix-huit ans, j'avais lu les
livres qu'il avait publiés ; mais, pendant les trois ans qu'a duré mon
premier séjour en Egypte, je n'avais pas vu Abydos, comme hélas ! beau-
coup d'autres lieux célèbres dans l'histoire et les fastes de la science :
je n'avais été qu'une fois dans la Haute-Egypte et ce voyage avait eu lieu
dans des circonstances difficiles, avec peu de moyens de transport, car
c'était l'année où l'on se battait sur le Haut-Nil et celle où Khartoum
fut pris par les Mahdistes. L'année suivante je ne pus retourner dans la
Haule-Égypte et je restai au Caire. J'étais donc tout à fait novice en la
connaissance des lieux et je ne pouvais faire autre chose que ce que
l'on m'avait d'ailleurs recommandé de faire, c'esl-à-dire d'accepter mo-
mentanément la direction de ceux qui connaissaient la nécropole, d'uti-
tiliser de mon mieux les services du reis des fouilles à Abydos et de
m'en rapporter complètement à son flair et à sa chance. C'est ce que
je fis pendant les douze premiers jours.

Le lieu où s'opérèrent ces premiers travaux est situé un peu au nord-
loading ...