Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 9
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0048
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'AIÎYDOS 9

fouilles, car déjà, j'étais à peu près fixé sur l'endroit qui devait être et
qui a été le théâtre des travaux que je devais faire exécuter.

Le 11 décembre je transportais mes hommes à l'extrémité nord-ouest
de la nécropole du centre, à l'endroit môme où s'était arrêté Mariette.
Un vieillard dont j'ai parlé dans l'Introduction de; ce mémoire, (|iii
disait avoir été rcis des fouilles de Mariette pendant cinquante ans,
quoique Mariette n'ait eu en Egypte qu'une carrière de trente ans en-
viron, et qui connaissait admirablement, non seulement la nécropole
d'Abydos, mais encore toutes celles des environs, depuis les villages
au nord d'Abvdos jusqu'à Farschout, ce vieillard, dis-je, m'avait indiqué
l'emplacement comme pouvant être bon, et, comme il se trouvait non
loin de l'endroit que j'avais l'intention de fouiller, j'y transportai donc
les ouvriers que j'employais. Mariette n'avait certainement pas poussé
ses fouilles si loin de ce côté : la chose était visible, car le terrain en
cet endroit était uni et ne présentait aucun de ces petits monticules de
décombres créés par les fouilleurs qui y ont déversé leurs couffes. De
plus, à peine eut-on fait quelques travaux qu'on trouva des briques très
larges el très grandes qui d'elles-mêmes donnaient l'idée d'un monu-
ment important. Malheureusement ce monument avait été spolié et dé-
moli, et l'on avait élevé par-dessus ou dans l'enceinte même un autre
tombeau d'époque probablement romaine, ou en tous cas beaucoup plus
rapprochée de nous que celle du premier monument qui datait, je le
devais savoir le lendemain, du temps de Ramsès II. Je venais de décou-
vrir le tombeau d'un grand prêtre d'AnboUr, Dieu du nome.Thinite,
lequel grand prêtre s'appelait Mesmin.

Ce tombeau offre le seul exemple jusqu'ici connu dans la nécropole
d'Abvdos d'un tombeau composé d'un puits avec chambres souterraines
auxquelles le puits donnait accès et ayant en avant du puits une chambre
maçonnée en briques avec un revêtement en pierre calcaire. J'ai en
effet trouvé un certain nombre des pierres du revêtement primitif de
celle salle, — environ une cinquantaine de fragments qui sont bien loin
de formel' un tout complet, — dans un autre tombeau situé à quelques
mètres, quatre environ, du puits qui donnait entrée dans les chambres
loading ...