Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 39
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'AISYDOS

139

7° Partie supérieure d'un bas-relief séparé en deux. A gauche, sur son

trône est le dieu Osiris <£>., momifié, ayant au cou un collier terminé par
deux urocus; il tient de sa main droite le bâton pastoral passé sur l'é-
paule gauche, et en la gauche la massue. Les inscriptions qui accom-
pagnaient cette représentation sont détruites. A droite, le même dieu,

dans la même posture et avec les mêmes insignes, ayant au-dessus

de sa tête un épervier volant. Il a devant lui une porte ainsi faite 7 ? 9 0

. .. . " ' "Il

suivie d'un naos dont la porte est ouverte. Cinq lignes verti-

cales d'inscription, mutilées, mais intéressantes, accompagnent

cette représentation. Les voici en lignes horizontales :

3

y,

8° Le huitième fragment contenait une scène qui est détruite. A droite
on voit encore des traces d'inscription, sans qu'aucun signe puisse êtr e
recueilli; à gauche, on lit encore à la lin de la première ligne le titre

9° Le neuvième fragment est complètement détruit, sauf les lignes
d'inscription, encore ces lignes ont été si mal gravées que les signes ne
ressortent pas à cause du peu de profondeur du relief. Voici ce qu'il en

$\!\<t/<=^'^-£^y 9 jjj 2 ii||i|§ «

reste :

/www I __V I I *---1 V//,:

W/M <s>- n n k±» 0 §§|||§|f 5 lËllIii

10° Un fragment très mutilé où l'on voit encore en haut les restes d'un
chacal et plus bas la tète d'Osiris coid'é dupschent. Restes d'inscription

10
loading ...