Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 71
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0110
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS "1

Partout on rencontra encore la montagne, sans le moindre indice qu'il
y avait dans l'espace parcouru une tombe quelconque creusée dans
cette montagne.

Le 12 au matin, je fis attaquer la première butte qui avait 51 mètres
de longueur d'est en ouest et 91 mètres de largeur du nord au sud. Les
hommes occupés à cette butte commencèrent par faire des sondages,
comme ils avaient l'ait jusqu'alors. A deux heures de l'après-midi, ils
n'avaient encore rien trouvé et leurs sondages n'avaient donné que des
résultats négatifs. En ce moment j'étais sur le lieu des fouilles et je
considérais le sondage que faisait près de moi l'un des ouvriers : au
bout de quelques instants j'entendis le mot sacramentel : La montagne.
Je régardai Le terrain avec plus de soin que je n'avais fait jusqu'alors et le
résultat de mon examen fut que je n'étais pas du tout persuadé que l'on
fût arrivé à la montagne et j'ordonnai à l'ouvrier de continuer l'excava-
tion commencée. Il se soumit fidèlement à l'ordre donné et, de mon côté,
je me rendais à une autre excavation, lorsque, ayant à peine tourné le
dos, je fus rappelé par mon surveillant général : le fellah en donnant
un coup de pioche avait mis au jour un petit objet en métal qu'il se hâta
d'ailleurs de déposer entre les mains de son réis. Celui-ci sauta aussitôt
dans le trou, gratta avec sa main à l'endroit où le fellah avait mis au jour
son objet de métal, et au bout de quelques secondes, il retirait une pe-
tite statuette en bois qui avait sur la figure une feuille d'or la modelant
et sur le devant de beaux hiéroglyphes bleus : quoique légèrement en-
dommagée par le sable et l'humidité, elle était encore de bonne facture.
Le rétS dit alors qu'il ne restait plus rien. Je lui demandai où se trouvait
cette statuette : « Dans un vase ». répondit-il. J'ordonnai alors de dé-
terrer le vase brisé, et bien m'en prit, car ce vase contenait toute une
sériede petits objets minuscules qu'on auraitdits avoir été fabriqués pour
servir de ménage à une poupée. Les objets contenus en ce vase étaient
les suivants : 1" une petite briefae en métal, ayant à chacune de ses ex-
trémités une petite confie suspendue et, entre les couffes, une hache et
une houe également en métal, tous ustensiles nécessaires pour accom-
plir les opérations décrites dans le W chapitre du Livre des Morts,

14
loading ...