Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 85
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0124
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
-NOUVELLES FOCILLES D'ABYDOS 85

les innombrables pillards qui en voulaient à ses ricliesses, et notamment
contre les Blemmyes; puis plus tard à mesure que je trouvais des objets
évidemment primitifs, je pensai que ce pouvait être la nécropole des
envahisseurs, Blemmyes OU autres, qui avaient pu momentanément pos-
séder Abydos. Je le répète, je cherchais à m'expliquer la nouveauté de
ces tombes. J'avais vaguement entendu parler de la new race que M. Flin-
ders Pétrie avait rencontrée dans ses fouilles de Neggadeh, et je dois
dire encore qu'à l'heure où j'écris', je n'ai pas d'autres renseignements
positifs sur le résultat de ces fouilles ; je ne pouvais me tourner avec
sécurité de ce côté que j'ignorais et que j'ignore encore. Je mentionne
seulement ces hypothèses que j'ai dû abandonner depuis devant l'im-
portance des faits qui sont venus s'offrir à moi, pour montrer que la
théorie que je m'efforcerai d'établir plus loin, n'est pas une de ces
théories que j'aie embrassée tout d'un coup sans le moindre examen, ou
après un examen tout à fait superficiel : au contraire, j'ai beaucoup ré-
fléchi aux problèmes que mes fouilles soulevaient, j'ai imaginé toutes les
hypothèses possibles, quoique je n'en aie mentionné que deux, et si j'ai
eu la pensée de 1 époque reculée à laquelle je crois que ces tombeaux
remontent, c'est après beaucoup de réflexions. Ce paragraphe n'a d'au-
tre valeur ici que d'indiquer la marche lente de ma pensée au milieu
des découvertes qui se produisaient journellement.

Comme je l'ai déjà dit plus haut, le type de tombeau rencontré de
beaucoup le plus fréquemment est la chambre oblongue simple. Les
autres tombeaux sont beaucoup moins fréquents et le dernier est, je
crois, seul de son type sur ce plateau. Combien y en a-t-il en tout ? Je ne
saurais le dire, mais je ne me tromperai pas beaucoup en disant que
leur nombre s'élevait entre cent cinquante et cent soixante. Ces tombes,
excepté celles qui étaient groupées ensemble, étaient assez éloignées
les unes des autres, pour celles qui étaient réunies en groupes. Quand
il y avait groupement, je ne compte le groupe que pour une unité, de

(1) Ces mots ont été écrit* en juillet lS'.Mi. Je 11 ai pas voulu y changer quoi que ce

•Oit.
loading ...