Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 90
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0129
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
90 NOUVELLES FODLLES D'ABYDOS

quand on eut creusé environ un mètre plus bas, les débris de poterie
reparurent et en nombre vraiment prodigieux, et les fragments de vases
en albâtre avaient disparu : on n'avait trouvé de ces fragments que dans
la couche supérieure des débris ayant comblé le tombeau et seulement
du côté sud-ouest. Dans la couche inférieure, on trouva à l'état isolé
un assez gros fragment de granit rose : il se trouvait à un mètre envi-
ron dans la couche inférieure et avait été apporté là, je ne sais encore
d'où, par les spoliateurs, au milieu d'innombrables fragments de pote-
ries grossières.

Une seconde particularité que m'offrit le déblaiement de ce tombeau
consiste en la présence de deux trous, aux angles nord-est et nord-
ouest. Ils étaient de forme elliptique; le premier avait dans son petit
axe 0m,59 de largeur et dans son grand axe 0m,85; il avait été creusé à
une profondeur de l'",02. Le second avait 0m,58 en son petit axe et lm,4G
en son grand : il n'était profond que de 0m,95. A quoi avaient pu servir
ces trous? n'étaient-ce que de simples sondages faits par les ouvriers
constructeurs de la tombe qui auraient voulu descendre encore plus bas
dans la montagne? Mais alors, ils n'auraient pas fait de trous semblables
seulement en ces deux angles du tombeau, surtout à une telle profon-
deur. Etaient-ce des trous destinés à recevoir quelque partie du mobi-
lier, et particulièrement la plus précieuse? Cela serait possible, mais en
ce cas, il faut dire que si telle avait été la destination de ces trous, les
spoliateurs de la tombe avaient si bien enlevé tout ce qui s'y trouvait
qu'il n'y est absolument rien resté. Une troisième hypothèse se présente
aussi à l'esprit, c'est que peut-être les spoliateurs ont eux-mêmes fait
ces deux trous fort irréguliers pour sonder le terrain et voir si l'on n'y
avait pas caché d'objets précieux. Cela est encore possible : aussi, comme
je ne puis me prononcer en ayant une raison quelconque de le faire plus
d'un côté que de l'autre, je laisse au lecteur le choix de l'hypothèse qui
lui sera plausible, même la faculté de faire des hypothèses nouvelles,
si celles-ci ne lui semblent pas en nombre suffisant.

Les trouvailles faites en ce tombeau se sont bornées à des objets qui
n'avaient aucune valeur, à des poteries grossières, à une foule de petits
loading ...