Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 111
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0150
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

d'un autre être qui s'était détaché du mort et qui lui avait survécu.

Il y a encore une autre preuve qu'il en était ainsi, je veux dire que les
membres de la famille royale ou les grands officiers de ce temps se fai-
saient inhumer près de la tombe royale, c'est qu'ils se faisaient parfois,
— il n'y a, il est vrai, qu'un seul exemple de ce fait jusqu'ici —, enterrer
dans la tombe du roi lui-même. Dans la tombe où j'ai trouvé la grande
stèle en calcaire dont il sera question en ce chapitre, il y avait une série de
petits loculi tous ou à peu près tous disposés de manière à recevoir un
cadavre, et la preuve, je crois, que c'était bien là la destination de ces
loculi, c'est qu'il y avait dans un mur une place destinée à recevoir la
stèle, et qu'en effet, si je n'ai pas rencontré toutes les stèles dont la
place était marquée dans le mur, j'en ai trouvé quatre en cette tombe,
sans compter la grande stèle de celui que j'ai nommé le Roi Serpent. 11
me semble donc tout à fait possible et même tout à fait probable que
les rois inhumés à Ora el-Ga'ab étaient dans la mort entourés de leur
cour, comme ils l'avaient été dans la vie.

Ces tombes royales, je ne peux parler évidemment que de celles que
j'ai trouvées jusqu ici, étaient au nombre de quatre : 1° la grande tombe
située à l'ouest du plateau dont il s'agit et dans laquelle a été trouvé

le mortier marqué au nom de l'Horus VWW1 Dcn ; 2° au sud de celle tombe,
un grand tombeau où a été trouvée la stèle en granit de l'Horus...;
3° à l'est de ce tombeau et encore au sud du tombeau de Deu, une se-
conde tombe dans laquelle a été trouvée une seconde stèle en granit
portant le nom de l'Horus . n Qd; 4° enfin, à l'est du plateau près de
la grande butte était le nom du Roi Serpent dont le nom d'Horus con-
sistait seulement en ce signe^~~\, idéogramme dont on ne sait pas, ou
tout au moins dont je ne sais pas la lecture. Ou'il y ait eu à côté de ces
tombes d'autres tombes royales, la chose est bien possible, puisque j'ai
rencontré seize noms de doubles royaux; ces noms proviennent non
pas de stèles OU de mortier, mais de vases sur lesquels je lésai trouvés
inscrits, vases de terre, ou de vases de pierre.

Le premier de ces tombeaux qui fut déblayé fut celui du Roi Serpent;

19
loading ...