Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 116
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0155
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
J16 . NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

ques du toml)eau lui-même étaient cuites. La spoliation et L'incendie de
cette tombe sont d'autant plus fâcheuses que je n'ai pas rencontré ail-
leurs de feuilles de cette dimension, et il eût été curieux de connaître
l'arbre qui les avait produites, car si elles étaient renfermées dans ces va-
ses lutés, c'est qu'on s'en servait pour la nourriture et elles auraient sans
doute fourni un bon argument pour l'antiquité de ces tombeaux. J'ai re-
trouvé d'autres vases où il y avait des feuilles, mais ces vases étaient
petits et nécessairement les feuilles qu'ils contenaient étaient petites.
Dans les grands vases trouvés sur ce plateau et dans les autres en-
droits de cette nécropole étaient des provisions destinées au mort : je
n'ai jamais rencontré quoi que ce soit qui me rappelât par quelque
chose des provisions venant d'animaux, excepté des poissons : j'ai ce-
pendant rencontré des cornes de gazelles qui évidemment avaient été
mises dans ces tombes avec une toute autre intention que celle de
servir de nourriture. J'ai fait analyser la plupart des matières que j'ai
rencontrées par M. Friedel, membre de l'Académie des sciences et pro-
fesseur de chimie organique à là Faculté des sciences de Paris, quia bien
voulu mettre à ma disposition sa haute compétence : le lecteur trou-
vera son travail dans un chapitre postérieur.

Je ne dois pas oublier ici un tombeau, le premier dans ce genre, qui
avait un double escalier au mur sud, l'un situé du côté de l'est, et l'autre
du côté de l'ouest. Il avait 8ra,57 de longueur, du nord au sud, 4m,30 de
largeur et environ 2 mètres de profondeur'. Le mur sud comprenait un
escalier à l'est, deux niches et un second escalier à l'ouest. L'escalier
est s'avance à ln,,65 dans la salle et compte dix marches ; il est suivi d'une
sorte de retrait dans le mur, large de lm,06, dans lequel étaient les deux
niches dont il vient d'être question; puis venait l'escalier qui montait à
l'ouest, comptaitdouze marches et avait lm,59 de longueur, ce qui montre
combien toute cette construction, malgré sa régularité apparente, était
irrégulière en réalité. Près de l'escalier est, à l'endroit où il atteignait
le sol, était une sorte de petit mur en avancée sur l'escalier en allant dans

(1) Ce chiffre est approximatif, car j'ai perdu la mesure exacte de la profondeur, ou
peut-être, ce qui est bien possible, ai-je oublié de la prendre.
loading ...