Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 136
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0175
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
136 NOUVELLES FOUILLES D'AIIYDOS

que j'ai dû laisser sur place, parce qu'elles étaient relativement mo-
dernes et que, d'ailleurs, j'avais eu soin de me munir de plusieurs spé-
cimens des types principaux que je rencontrais. Parmi ces vases je trou-
vai un fragment de poterie rouge contenant deux lignes d'hiéroglyphes
malheureusement incomplètes dans le sens de la longueur et un frag-
ment d'ostracon hiératique également de poterie rouge et grossière,
mais avec cette différence que l'ostracon hiératique avait été écrit sur
le vase cassé ou non et que les caractères hiéroglyphiques avaient été
gravés sur le vase non cuit et cuits ensuite avec le vase lui-même.

Les tomheaux fournis par les fouilles exécutées au côté est de cette
grande hutte ont été au nombre de dix, et en voici les dimensions :



m





TU



m



1.

2,25

en longueur,



,io en

largeur,

I,IO

eu profondeur

2.

2,25



1

,10



I,IO



3.

2,26



1

,26



i,36



4.

2,26



1

,26



i,36



5.

2,26



1

,26



i,36



6.

i,5o





,18



1.18



7.

t,5o



i)

18



1,18



8.

1,00



1

,18



1,18



9.

i,5o



1,

18



1,18



10.

t,5o



1,

18



1,18



Les deux premiers de ces tombeaux avaient une particularité remar-
quable : ils étaient construits en briques comme les autres tombeaux, et
sous le premier lit supérieur de briques on avait placé des pièces de bois
qui formaient comme une sorte de voûte au-dessus des cadavres. Dans
ces deux tombeaux, on ramassa des perles en cornaline grossière, en cris-
tal de roche, etc., qui seront décrites plus tard, deux bracelets en métal
et quantité de petits coquillages en forme de vrilles. Les trois suivants ont
fourni des fragments de vases en cristal de roche, en albâtre et en pierre
calcaire très fine, et des pieds de tabouret de petite dimension, en ivoire,
dont quelques-uns s'éclatèrent dès qu'ils furent rendus au jour. Deux
vases entiers en albâtre furent aussi rencontrés dans ces tombeaux.
Dans les dernières tombes on ne rencontra que des fragments de cristal
de roche, un pied de tabouret en ivoire, et un petit vase également en
loading ...