Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 164
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0203
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
164 NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

toute petite taille, mesurant 0m, 17 de hauteur. La décoration de la partie
inférieure se borne à cinq ligues horizontales disposées comme dans les
quatre statuettes précédentes et d'une ligne verticale séparanlau milieu
du dos le commencement et la fin des lignes horizontales, comme dans
la statuette précédemment décrite. Voici le texte qu'elle contient :

B WLi ' Isl 1 r TUTm ! -Nf l

Cl

O

{sic)

et dans la ligne verticale se poursuit le texte parles mots :
De tout ce texte qui est assez mal construit, comme le lecteur
pourra s'en convaincre sans peine, il ne ressort d'autre rensei-
gnement que celui-ci, à savoir que le personnage en l'honneur
duquel cette statuette fut déposée sur le plateau d'Om el-Ga'ab,
se nommait Thoutimès : c'est mince. Si l'on devait s'en rappor-
ter au nom de ce personnage, on pourraitpeut-être en conclure
que l'époque à laquelle il vivait fut la XVIIIe ou la XIXe dynastie,
et le faire de la statue ne serait point en contradiction avec cette
conclusion; mais ce serait une grande erreur que de croire que
les noms formés à l'exemple de celui-ci, comme Rames, Amen-
mès, etc., aient été localisés dans la dynastie où l'on trouve un
souverain ayant porté ce nom : de semblables noms ont été por-
tés à peu près à toutes les époques de l'histoire d'Egypte.

Après les statuettes de calcaire viennent au nombre de deux les sta-
tuettes d'albâtre qui furent renconlrées dans la première colline, en-
fermées avec d'autres objets qui seront décrits plus loin, dans les pots
où elles avaient été renfermées. La première qui est la plus grande est
admirablement travaillée. Elle représente une femme à grosse figure,
à lèvres épaisses, à grandes oreilles. Elle est coiffée de la coiffure ordi-
naire des Egyptiennes, c'est-à-dire de la môme manière qui a déjà été
signalée à propos de la première statuette en calcaire : mais la partie
loading ...