Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 172
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0211
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
172

NOIYKLLKS FOUILLES IVAIiYDHS

i

Ce qui signifie, à gauche : A renouvelé le monument de ce dieu dans
la salle d'or pour le premier prophète d'Osiris louiou son fils ; et à droite :
celui qui fait revivre son nom, louiou, juste de voix, fils du premier
prophète d'Osiris Ouonnofer, juste de voix.

D'où 1 on peut conclure que 1 épervier n'avait pas sans doute été doré
par celui qui l'avait offert, Ahmès, et que ce fut le second louiou fils
d'Ouonnofer qui le fit dorer en l'honneur de son grand-père. L'un de ces
deux louiou est-il le même que celui dont la statuette a été décrite
plus haut? Le fait que statue et statuette ont été trouvées l'une près de
l'autre me semble assez favorable à l'hypothèse affirmative; mais auquel
des deux faut-il attribuer la statuette, c'est ce qu'il est impossible de
dire. L'un de ces deux louiou est-il le même que celui dont Mariette
avait trouvé la tombe ' ? C'est ce que la simple lecture des titres des
défunts permet de nier. Outre ces textes, le corps de l'épervier

contient en outre à droite le cartouche ^

et à gauche

le cartouche ^j, 1=1 ^ prénom et nom du fils et successeur

de Ramsès II, Ménépetah Ior, qui avait trouvé ce monument si beau qu'il
avait éprouvé le besoin de faire acte de propriété.

10° Dans les décombres de cette même butte fut enfin rencontrée une
sorte de naos en calcaire, brisé et mutilé, mais ayant conservé une par-
tie de sa décoration. L'intérieur était vide; mais les côtés extérieurs
représentaient Isis et Horus avec les attributs ordinaires; il n'v avait
pas d'inscriptions.

(1) Cf. Mariette. Catalogue général des monuments d'Ah\dos, p. 386-387.
loading ...