Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 180
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0219
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
180 NOUVELLES FOUILLES D'ABYD'OS

impossible d'admettre que ces millions de vases puissent appartenir à
la même époque. Pour toutes ces raisons donc, je crois à l'existence de
vases votifs où l'on apportait aux morts delà nécropole les provisions
des morts.

Dans la première butte, je ne rencontrai que des petits vases; dans la
seconde et la troisième apparurent quelques autres vases, et dans la
quatrième ou grande butte, ily.en avait des millions. Ils appartenaient
à divers types, mais presque tous se terminaient en pointe, comme le zir
moderne,, ce qui montre que ceux qui s'en servaient ou n'avaient pas
les mêmes idées que nous sur la commodité des ustensiles ou qu'ils
n'étaient pas arrivés à se créer des types commodes. Cependant, il y
avait progrès, car nous en verrons d'autres bientôt qui sont autrement
incommodes. Le lecteur trouvera dans la planche X les spécimens de
ceux que j'ai rapportés. D'abord la forme pansue avec ou sans oreillettes,
se terminant en une petite pointe et ayant un col relativement large,
comme le 3 de la rangée inférieure et le 5, encore le 5 qui a deux oreil-
lettes pourrait-il à la rigueur se tenir debout par son propre poids. En-
suite une autre forme pansue avec un cou beaucoup plus long et une
panse beaucoup moins grande, mais au moins tout aussi grosse que dans
le type précédent; pas un seul de ces vases n'est absolument semblable
à son voisin, mais en diffère parles dimensions. Ce type a reçu un or-
nement, une cordelette ou cordon autour du cou, un peu plus bas. 11 y
a encore un autre forme qui n'est peut-être qu'une variété de la pre-
mière : c'est un type pansu, mais avec deux larges oreillettes, placées
d'une manière différente que dans le vase 5. Puis est un vase rond, à
forme jolie, ayant une ouverture ronde presque aussi grande que la
panse et se tenant debout de lui-même. Enfin, seulement dans la qua-
trième butte ont été rencontrés de longs et étroits cruchons représentés
à la partie supérieure de la planche. Ils sont faits de terre grossière, ont
le fond pointu et un tout petit goulot.

Ce sont là. avec les trois premiers vases représentés dans la rangée
supérieure de la planche XII. tous les types de vases rencontrés parmi
les décombres des buttes A'Om el-Gaab : ils sont peu nombreux rela-
loading ...