Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 183
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0222
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

sil)lo encore de faire cette grande œuvre! Du moins, j'en dirai ce que je
pourrai à mesure que je mentionnerai des objets qui motiveront mes
réflexions, et ce que je pourrai en dire montrera, j'espère, que l'homme
est plus ancien sur la terre qu'on ne le pense généralement, qu'il s'est
appliqué avec amour à toutes les œuvres qu'il croyait belles, qu'il s'y est
adonné, qu'il a l'ait de belles choses dans ces commencements des arts
et de l'industrie qui font aujourd'hui la vie de nos sociétés, et cela
à une époque que je ne puis m'empècher de croire d'un lointain formi-
dable. Sans doute ce n'est pas là l'histoire telle que la veulent et l'écri-
vent les historiens bornés qui prétendent en tenir le monopole; mais
c'est là l'histoire de l'avenir.

Comme les objets qui vont passer sous les yeux des auteurs sont très
nombreux, il faut y mettre de l'ordre, et pour y mettre de l'ordre je
consacrerai un paragraphe spécial, à chaque matière dont ils sont faits,
en ayant soin d'indiquer, autant que je le pourrai, l'endroit précis où
Chaque objet a été trouvé. 11 y aura donc un paragraphe spécial plus ou
moins étendu, suivant la nécessité : 1° pour les objets en silex; 2° pour
la poterie en terre; 3« pour les vases en pierre dure; 4° pour les
objets en métal; 5° pour les objets en ivoire et en os; G" pour les petits
Objets fabriqués ; 7" pour les stèles de particuliers; 8° pour les stèles
royales et les fragments de vases contenant des noms de doubles
royaux. On aura ainsi toute la suite des objets.

fi — OuJKTS EN SILEX

Les premiers silex «pie je rencontrai dans mes fouilles furent, autant
que je puis le croire, les.'524 pointes de (lèches qui furent trouvées dans
un tombeau sous la troisième butte. Je n'ai nul doute, ainsi que je l'ai
dil plus haut, que ces pointes de flèches ne fussent attachées à des ro-
seaux et ne formassent ainsi de véritables flèches, car, il ne faut pas
l'oublier,ce tombeau avait été incendié, et tout le bois qui s'y trouvait
avait été réduit en charbon : je ne pouvais pas espérer de trouver les
flèches intactes; aussi n'en ai-je trouvé que les pointes en silex.
loading ...