Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 195
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0234
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 105

Le |>ouce sur la terre — la première, celle de gauche, est plus haute que
la seconde, celle de droite — tandis que le second n'en a qu'une, irrégu-
lièrement faite, plus élevée à droite qu'à gauche. Déjà dans les objets
de l'industrie naissante, ou à peine sortie de l'enfance, de l'Egypte, on
aperçoit ce manque d'uniformité qui se pourra observer jusqu'à la fin de
son histoire non seulement dans les objets industriels, mais surtout dans
les choses artistiques. J'ai trouvé un assez, grand nombre de ces vases
et je n'en ai apporté que quelques-uns.

Enfin viennent les vases à large panse qui sont de ta même terre, qui
onl reçu la même couche de plâtre délayé et qui formaient un nombre con-
sidérable parmi les vases que j'ai trouvées. Ils se divisenl au simple
aspect en deux classes, les hauts et les trapus, ceux qui ont un cou
assez long et ceux dont le cou se réduit à un ou deux centimètres, mais
comme il serait assez, difficile d'arrêter exactement les limites dans Les-
quelles chaque classe se confine, je préfère les classer plus simplement
selon qu'ils n'ont pas ou qu'ils ont des oreilles. Les premiers sont hauts,
larges et la panse en est à peine accusée : ils descendentpresque droits,
sans déclinaison,jusqu'au pied qui est presque aussi large que Le milieu,
dans la proportion de 2 à 2.5 : L'un des deux vases de ce type a un
cou à peine accusé et très étroit: il est fait irrégulièrement, de sorte que
l'inclinaison du côté droit commence et se termine beaucoup plus tôt
cpie celle du coté gauche; L'autre, au contraire, se présente beaucoup
mieux, il a le cou plus long que le précédent, mais l'inclinaison de la
forme est plus prononcée du côté droit que du côté gauche, l'n troi-
sième n'a presque pas de cou, mais il se présente encore mieux que le
précédent, quoique le côté droit soit encore plus incliné que Le côté
gauche. Un quatrième vase de cette forme a une ouverture plus Large,
le cou est plus long et il présente La même irrégularité que les précé-
dents : une particularité remarquable, c'est qu'il a reçu déjà ses lignes
rouges et ondulées comme décoration. Quoi qu'il en soit de cette parti-
cularité, le défaut persistant que j'ai indiqué pourrait permettre de con-
clure (pie tous les quatre sont le travail d'un ouvrier qui n'était pas
encore maître de son art.
loading ...