Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 206
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0246
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
200 NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

Deux autres fragments non représentés étaient aussi d'une fort belle
matière. De môme aussi un troisième qui est d'une pierre très fine et
merveilleusement polie. La forme des vases mérite aussi quelque at-
tention. Le numéro 10 de la rangée supérieure de la planche XXVII est
un vase dont les Grecs ont imité la forme : il repose sur un pied au-
dessus duquel est une panse d'une ligne très pure qui s'amoindrit vers
la ligne supérieure, de sorte (pie ce vase est formé d'une série de trois
plans successifs très harmonieux. Le numéro 7 de la môme rangée nous
présente un bec primitif très bien fait, et de même le numéro 8. Le nu-
méro 4 de la rangée supérieure et le numéro 5 nous montrent le cordon
qui entourait les deux vases, fait d'une manière irrégulière avec une
sorte de tortil. Le numéro 6 nous montre une sorte de bouchon taillé à
plusieurs facettes. Les numéros 2, 3 et 4 de la quatrième rangée appar-
tenaient sans doute au môme vase : les deux premiers devaient être placés
en face l'un de l'autre, et l'on se servait pour le prendre des deux anses
en pierre qui semblent si étonnantes dans leur trop grande massivité.
Tout le reste du vase a une double ligne répétée parallèlement à distance
voulue par celui qui a fait le vase. Il y a là un système très harmonieux
de décoration du plus bel effet.

La planche XXVIII comprend en beaucoup plus grand nombre des
vases ouvragés. J'y ai placé aux deux rangées inférieures des fragments
qui servent de pièces à conviction pour prouver que les Coptes sont les
auteurs des barbares destructions qui ont enlevé à la science tant de
monuments magnifiques ou simplement intéressants. Le lecteur les trou-
vera aux numéros 1, 2, 3 et 4 de la première rangée et 3 et 4 de la se-
conde rangée. J'attirerai spécialement l'attention du lecteur sur le nu-
méro 2 de la troisième rangée où sont des lignes tracées au charbon par
les dévastateurs et sur le numéro 1 delà quatrième rangée où ils se sont
essayés à dessiner la tôte d'un épervier. Les formes sont aussi très re-
marquables, depuis le numéro I de la rangée inférieure, jusqu'au nu-
méro 7, excepté le numéro 0, tous fragments de vases dont la ressem-
blance est indiquée par la forme triangulaire des fragments. Le numéro 7
de la quatrième rangée appartenait à un vase dont la forme se retrouve
loading ...