Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 227
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0267
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'ABYBOS 227

petit meuble quelconque : il est fragmentaire et a 0m,09 de hauteur à
peu près : L'un des côtés extérieurs a 0m,010 de largeur et l'autre 0m,011.
Il n'est donc pas régulier, ni régulièrement taillé. Il était orné sur les
deux côtés extérieurs de lignes parallèles tracées dans le sens de la lar-
geur et se correspondant des deux côtés : ces lignes étaient placées à
des distances variables, parfaitement appréciables à l'œil nu, comme
0m,0135, 0ra,015, etc. ; l'intervalle qui les séparait était occupé par deux
lignes transversales qui se coupaient sur l'arête du côté, formant ainsi
un angle opposé au sommet à l'autre angle qui était formé par les deux
autres lignes sur l'autre côté. Rien n'est plus simple. Les lignes creu-
sées étaient relativement profondes sur l'arête où elles se coupaient,
mais cette profondeur allait diminuant à mesure qu'elles s'avançaient
vers leur extrémité. Ce montant était percé de deux trous circulaires,
l'un presque à l'extrémité fruste du morceau, l'autre au contraire à
0m,0195 de l'extrémité complète. A cette extrémité on avait coupé l'ivoire
de manière à former comme un losange tout à fait irrégulier quand on
le regarde dans un certain sens. Ici, en avant de la deuxième rainure pa-
rallèle creusée à partir de cette extrémité on avait foré un troisième trou
qui est fruste, car il n'était éloigné que d'un quart de millimètre du bord
et il n'est pas étonnant qu'un choc quelconque ait fait disparaître l'ivoire
sur plus de la moitié de l'épaisseur.

Un troisième objet de cette catégorie avait 0m, 1145 de long sur 0ra,010
de large et 0m,002."> d'épaisseur. Tout à fait à l'extrémité supérieure on a
creusé deux lignes qui se coupent, formant ainsi quatre angles aigus,
opposés au sommet deux à deux. Les lignes, à leurs quatre extrémités
ont été évidées de manière à présenter l'aspect d'une croix de Malle,
irrégulièrement faite. A O^O.-jl vers le bas se trouve une seconde croix
faite de la même manière etavec des procédés aussi imparfaits : le champ
en est plus; long d'un millimètre que celui de la première, car il a0",010
et l'autre n'a que 0",009. A 0m,(X> de l'autre extrémité, dans l'épaisseur
on a creusé une petite rainure dans toute l'épaisseur et sur une longueur
de 0*,0175. Sur les côtés, l'on voit deux petites lignes à droite et une à
gauche qui indiquent l'hésitation de l'ouvrier pour savoir à quel point
loading ...