Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 230
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0270
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
230 NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

supposent l'usage de la règle, de la scie ou d'un instrument pouvant
couper l'ivoire.

Je ne dois pas oublier que toutes les lignes creusées avaient été rem-
plies d'une matière noirâtre qui se détachait admirablement sur le fond
jaune des ivoires et dont la composition a été déterminée par l'analyse
chimique.

Après les objets en ivoire viennent les objets en os au nombre de
quinze environ que j'ai rencontrés, dont deux seulement méritent de
retenir l'attention : l'un ayant une forme de dad primitif, ou d'arbre
ébranché, formé avec ses entailles parallèles de chaque côté, l'autre trop
brisé pour que je puisse dire ce qu'il représentait.

Avec ces objets en ivoire et en os, j'ai rencontré une centaine
environ de petits bâtonnets, les uns, presque tous en ivoire, les autres
en bois. Ils sont de forme cylindrique et ont une de leurs extrémités
taillée, et à cette extrémité adhèrent encore des traces de matière rou-
geâtre. Peut-être sont-ce là des styles primitifs dont on se servait pour
étendre les matières composées qu'on employait pour teindre les yeux
et les faire paraître plus longs. Ce n'est qu'une hypothèse, mais cette
hypothèse acquiert assez de vraisemblance, parce qu'on a trouvé dans le
fond de certains vases des restes de sulfure de plomb qui formait un
cosmétique employé pour les yeux. Il est probable que le Cosmétique
rougeâtre a été usité concurremment avec le sulfure de plomb, non
peut-être pour les yeux, mais pour d'autres parties du visage'.

VI. — Objets fabriqués en authe matière que les précédents

Les objets qui rentrent dans ce paragraphe sont peu nombreux, mais
peut-être compensent-ils leur petit nombre par leur prix. Tout d'abord,
ily a les objets en bois sculpté ou non, les objets en pierres précieuses
et peut-être certains objets en verre qui seront examinés dans le cha-

ll) Je sais maintenant, pour en avoir trouvé de complets, que ces bâtonnets sont des
pointes de flèches, sans doute empoisonnées (80 août 189S).
loading ...