Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 232
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0272
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
232 NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

Le second morceau de bois qui fut trouvé dans un tombeau précédant
la quatrième butte était simplement gravé et présente des tètes d'oryx
et certains autres caractères auxquels je ne puis reconnaître aucun sens.

Un troisième morceau de bois calciné aussi contient le nom du roi
Den écrit plusieurs fois de suite.

Un quatrième morceau qu'avaient rejeté les ouvriers, sans m'en pré-
venir sous prétexte qu'il était cassé, fut trouvé après mon départ .d'A-
bydos par M. Daressy qui l'a déposé au musée de Gizeb. J'en reproduis
ici le dessin que M. Jéquier en a donné clans le second volume de M. de
Morgan sur les Origines de VÉgyple.

Un cinquième objet également en bois très dur nous a conservé une
tète de félin, peut-être de lion, qui est un nouveau témoignage d'une

Fig. 5o. — Plaquette de bois au nom du roi Den. Musée de Gi/.eh. Grandeur naturelle.

babileté supérieure dans la sculpture. Cet objet faisait partie d'un réci-
pient quelconque en bois : la partie inférieure de la tête est creusée cl à
l'extrémité de la partie représentée, on avait fait une sorte de tenon qui
devait se mettre dans une mortaise quelconque, taillée en arc de cercle
et où l'on voit encore sept petits trous destinés à recevoir les cbevilleltes
qui la devaient maintenir en place. Le travail n'a rien jusqu'ici d'extraor-
dinaire; mais la représentation de la tète elle-même estime œuvre de
bardiesse étonnante pour cette époque reculée, lly acomme trois plans
superposés dans la sculpture; le plus élevé est annoncé par une ligne
courbe en avant des deux oreilles représentées dressées, comme lors-
que l'animal est surpris; le second descend jusqu'au nez et comprend
les yeux; le troisième donne le nez et s'abaisse jusqu'à la gueule. Les
narines sont très bien marquées et le nez semble avoir reçu une muse-
lière faite de deux cordes réunies et serrées. Le tout donne admirable-
loading ...