Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 233
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0273
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES BOUILLES D'ABYDOS 23.1

ment l'idée de l'animal qu'on a voulu représenter. Malheureusement la
tète, lorsqu'elle fut rendue à l'air se fendit et il a fallu la recoller. Malgré
tout, c'est une des pièces les plus curieuses que j'aie rencontrées. Je l'ai
trouvée dans un tombeau sans nom situé à l'ouest de la grande colline.

Enfin un sixième morceau long de 0m,26, large de 0m,05 et épais
de 0m,02 estl'un des documents les plus curieux qu'il m'a été donné de
rencontrer. 11 est décoré à l'extérieur et à l'intérieur, il faisait sans
doute pai lie d'un coffret qui était au nombre des meubles ornant le tom-
beau du roi Qâ. La bordure seule était décorée sur une profondeur
de 0ra,03. A l'intérieur et à l'extérieur dans la partie La plus élevée
toute la surface du morceau de bois d'ébène avait été décorée au moyen
de petits paquets de joncs liés à intervalles égaux par des liens qui font
fléchir nécessairement les roseaux à l'endroit qu'ils pressent. Au milieu
de la partie intérieure était sans doute inscrit le nom du possesseur, ou

dans un rectangle, soutenu par le signe ("*] et flanqué de chaque côté du

signe | et du signe jf" dans lequel est passé le premier, on voit un se-
cond rectangle plus petit surmonté de 1 epervier et se terminant par la
maison telle qu'on la représente dans les bannières royales, pour em-
ployer uive expression reçue, quoique tout à fait impropre. Malheureuse-
ment, toute cette partie intérieure de la décoration a été recouverte
d'une toile très fine qui empêche de lire les signes qui se trouvent peut-
être là où doivent se trouver les signes composant le nom du roi. Ce
qu'il y a de certain, c'est que le nom ne pouvait se composer que d'un
ou deux signes. La partie la plus remarquable de la décoration était la
partie extérieure qui était décorée d'une marqueterie en triangles rec-
tangles opposés l'un a l'autre de manière à former un carré. Trouver de
la marqueterie8UrUH meuble de cetàge est déjà une chose surprenante ;
mais ce qu'il y a de plus surprenant encore, c'est que certains de ces
triangles sont en verre émaillé. Quelques-uns des triangles sont absents ;
mais malgré cette absence on peut constater que les triangles en verre
émaillé, de couleur vert tendre, n'étaient pas employés d'une manière
régulière, mais avaient été disposés suivant la fantaisie de l'artiste. Ce
loading ...