Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 247
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0287
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES b'AUYDos SStt

mettront en lumière — il y a donc au moins seize noms de doubles de
Pharaons égyptiens, pour leur donner un titre qu'ils n'avaient sans
doute pas, qui sont tombés entre mes mains. Mon premier soin a été de
rechercher sur les diverses tables qui nous ont conservé les noms des
rois égyptiens, s'il y en avait quelques-uns de connus afin de savoir sur
quelle époque il fallait faire retomber la civilisation que décelaient les
monuments. J'eus bientôt fait de m'apercevoir qu'il n'y en avait pas un
seul. J'avais donc affaire à seize noms nouveaux. De quelle époque
étaient les personnages auxquels avaient appartenu ces noms ? C'est ce
que rien n'indiquait.

Peut-être faut-il ranger ici, parmi les stèles royales, une stèle qui est
reproduite à la planche XLlf et qui est par sa taille digne de tenir le
milieu entre les stèles particulières et les stèles royales dont il vient
d'être question. Elle est en calcaire et d'une 1res glande épaisseur. Elle
contient quatre caractères d'un archaïsme évident etquise transcrivent

ainsi y ~^rï§. Peut-être ce nom précédé du titre royal exprimé par

l'épervier contient-il un autre de ces noms que je viens d'examiner.
C'est ce que l'étude approfondie des monuments que je publie fera con-
naître ; pour moi, je le crois.

M. Maspero, dans la séance de Y Académie des inscriptions et belles-
lettres en date du 29 juin 1896, prit acte de ce qu'il se trouvait parmi les
photographies de monuments, que je fis passer sous les yeux des mem-
bres composant cette Académie, le cartouche d'un roi de la XIIe dynastie,
pour essayer de reporter à cette époque les noms que j'ai découverts.
Je lis observer que jamais l'idée ne m'était venue de faire entrer parmi
les noms que je mettais au jour le cartouche prénom du pharaon de la
XII' dynastie. Peut-être M. Maspero voulait-il oblenir le but qu'il croil
avoir atteint, c'est-à-dire jeter le discrédit sur les pauvres découvertes
(pic je crois toujours avoir faites. S'il l'a voulu, il a bien pu triompher
dans le silence du cabinet ou parmi un tout petit cercle d'adulateurs;
mais les triomphes les plus éclatants peuvent être éphémères et les
triomphateurs de la veille sont quelquefois les vaincus du lendemain.
loading ...