Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 253
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0293
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 253

que je devrais trouver dans une seconde ou une troisième campagne.
Mais en admettant que le terrain des sépultures royales soit à peu près
épuisé, il faut au moins admettre que sous la quatrième butte que j'ai
dû laisser inachevée, il y au moins une sépulture royale que je n'ai pas
encore découverte. Est-ce trop de compter qu'avec celle-là il y en a
deux disséminées dans la partie de la nécropole qu'il me reste encore
à explorer ?Je ne le crois pas. Dès lors c'est une de trop, puisque d'après
Manéthon la première et laseconde dynastie comprennenldix-sept rois.
Mais ici l'on m'objectera sans doute que les deux premières dynasties
telles qu'elles nous ont été livrées par Manéthon et ses abréviateurs
sontpeut-êlreloin d'être complètes.qu'il peutparfaitemenly avoir eu des
trous, que pareille chose lui est déjà arrivée pour la XIT dynastie, té-
moin le nouveau roi Hor que M. de Morgan a découvert dans la nécro-
pole de Dahschour, au milieu des rois de la Xlle dynastie. Je crois par-
faitement que le roi Ilor a été découvert à Dahschour au milieu des
rois de la XII' dynastie, mais ce n'est pas une raison pour rejeter
le témoignage de Manéthon. Manéthon est jusqu'à présent en posses-
sion de la chronologie égyptienne, c'est lui que nous devons suivre tout
d'abord jusqu'à ce que la fausseté des renseignements qu'il nous a
fournis nous ait été démontrée : alors seulement nous sommes tenus de
l'abandonner. Il a de graves défauts, sans doute, il necomprenailpas l'his-
toire telle que nous la comprenons, je l'admets volontiers, il n'a pas su re-
connaître les causes des événements, il est superstitieux, etc. : c'est très
vrai, mais maigre toutes ces raisons de ne pas admettre son témoignage
il faut cependant l'admettre jusqu'à ce qu'on ait en mains la preuve
de son erreur, parce (pie lui seul a eu entre les mains les pièces origi-
nales de l'histoire égyptienne et que si l'on voulait recevoir en histoire
les hypothèses bâties sur des peut-être ou des possibilités, l'édifice
historique serait bientôt en ruines. Ainsi le roi Hor de la XIIe dynastie
B très bien pu exister, sans que Manéthon ait eu à l'enregistrer, et
cela pour la simple raison qu'il n'a pas régné, qu'il sera mort avant le père
qui l'avait associé à sa couronne. Je n'affirme rien en l'espèce : je pré-
sente seulement une explication très plausible de sa mort et de son omis-
loading ...