Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 261
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0301
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D.ABYDOS 261
au premier abord, et composée de branches d'arbrisseaux avec des
feuilles alternes : chaque ornement est séparé de son voisin par deux
lignes verticales parallèles ou à peu près.

Les vases hauts qui ont reçu une décoration sont au nombre de deux.
Le premier est le numéro 2 de la rangée supérieure de la planche X;
il est décoré dans toute sa hauteur; d'abord au-dessous du rebord, puis
tout le long du vase jusque près du fond et enfin sur la partie inférieure
du vase. La décoration tout entière est géométrique, se composant de
lignes brisées parallèles les unes aux autres ou au contraire opposées
les unes aux autres, irrégulières au fond. Au-dessus du rebord, ce sont
des lignes brisées, et formant angles parallèles entre elles. Dans la
partie intermédiaire du vase, ce sont des lignes brisées en six points
différents, parallèles entre elles; à la partie inférieure, ce sont égale-
ment des lignes brisées, les unes plus longues que les autres, disposées
par paquets, si je puis ainsi dire, de telle sorte que si la grande ligne
est en haut, la petite est nécessairement en bas et que le paquet suivant
adopte l'ordre inverse. Le second vase, le numéro 2 de la rangée supé-
rieure de la planche XIII est également décoré par des lignes géomé-
triques : la décoration est partagée entre trois compartiments qui se
suivent l'un l'autre sans interruption, en laissant la partie supérieure et
la partie inférieure du vase sans décoration. Le premier compartiment
commence avec le renflement de la courbure du vase ; il est décoré par
trois lignes brisées en deux endroits parallèles entre elles, motif six
fois répété. Le second compartiment est décoré par trois lignes censées
parallèles inscrites les unes dans les autres et quise coupent à leur som-
met : elles sont très irrégulières; le troisième compartiment est décoré
par trois lignes brisées, parallèles, disposées en sens inverse des pre-
mières et formant des angles à leurs sommets : ce motif est répété cinq

fois.

La poterie rouge à bords noirs est représentée seulement par neuf
vases avant chacun une forme particulière. Le premier, le numéro 5 de
la rangée supérieure de la planche XIII est un vase que l'on rencontre
fréquemment dans les représentations figurées du rituel des temples, si
loading ...