Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 262
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0302
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
262 NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

je ne me trompe : il a une ouverture circulaire et la ligne se renfle sou-
dainement pour descendre presque perpendiculaire jusqu'à la base :
cette forme est belle et ce vase est nommé constamment dans les ins-
criptions qui couvrent les colonnes de la deuxième salle hypostyle du
temple de Séti Ier à Abydos. Le second, le numéro 4 delà même rangée,
de la même planche est un vase de l'orme assez commune qu'on appel-
lerait vulgairement forme carotte, s'il n'y avait au-dessous du bord une
courbure et si l'on coupait le légume dont je parle avant la racine. Le
troisième est une sorte de bouteille en terre à long col, plus grand à
l'ouverture qu'à l'endroit où il se rattache à la panse : la ligne de ce vase
est assez belle. Il est représenté au numéro 1 de la rangée médiane de la
planche XI. Un autre vase, le quatrième, le numéro 5 de la rangée supé-
rieure de la planche XI, offre à peu près la même forme, mais moins élé-
gante, parce que la courbure du col n'existe presque pas et qu'il est trop
massif. Le cinquième vase est le numéro 8 de la rangée inférieure de la
planche XI ; il affecte la forme d'une bonbonne en terre, sans col et avec
rebord, ayant une ouverture encore assez large. Le sixième, le numéro 3
de la rangée supérieure de la planche XI offre aussi la même forme, mais
sans col et avec une large ouverture. Le septième vase est le numéro 1
de la même rangée et de la même planche : il rappelle la forme de nos
dame-jeannes, avec un petit col et une large panse. Le huitième vase, le
numéro 2 de la même rangée et de la même planche rappelle la forme
des grands vases trouvés à Om el-Ga'ab, il a un très léger rebord et un
fond assez petit; la courbure est plus prononcée à droite qu'à gauche.
Le neuvième, le numéro 4, même rangée et même planche, a la même
forme que le précédent, mais avec un rebord plusaccusé et un fond plus
large.

Tous ces vases sont d'un aspect brillant, engageant, faits de belle
terre, quel qu'ait été le mode de noircir l'extrémité supérieure. Ce mode
n a pas eu des effets uniformes, car chaque vase offre des particularités
différentes à ce sujet.

La poterie blanche est représentée par dix-sept vases, dont dix ont la
même forme sous différents volumes, ou à peu de chose près. Ces
loading ...