Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 273
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0313
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Lettre de XI. O. FRIBDBL.

MEMBRE DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES
PROFESSEUR DE CHIMIE ORGAMQI E A LA FACULTÉ DES SCIENCES

A .propos de l'analyse chip de certains objets provenant des fouilles d'Om-îl-Ga'al)

« Monsieur.

« Vous avez bien voulu me demander d'examiner au point de vue
chimique et minéralogique une partie des objets retirés par vous des
tombes d'Abydos. Voici le résultat de cet examen :

» 1° Matières minérales. — Les vases, fragments de vases et objets
divers taillés dans des matières minérales sont de nature très variée et
montrent que les Egyptiens savaient mettre en œuvre presque tous les
minéraux employés encore aujourd'hui et même quelques-uns qui ne
le sont plus guère.

» A côlé de nombreux vases et fragments en marbre onyx, nous trou-
vons un calcaire compact gris verdatre ou gris qui possède une grande
ténacité et est souvent taillé en lames assez minces, le porphyre vert,
la serpentine, le quartz, et ce qui est plus curieux, un fragment de
vase en giobertite blanche (carbonate de magnésium) veinée de calcite
grise (carbonate de calcium) ainsi que plusieurs petits vases en anhy-
drite bleuâtre ou gris bleuâtre.

» Ces derniers, de même qu'un certain nombre d'autres de petite di-
mension (de f\ à G centimètres de haut) en marbre onyx, renfermaient,
pour un certain nombre au moins, une matière concrète ou pulvéru-
lente, qui s'est trouvée être formée principalement de sulfure de plomb
loading ...