Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 275
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0315
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES FOUILLES D'AHYDOS 275

» 11 reste encore à signaler un petit lingot de 120 grammes environ
recouvert d'une croûte assez épaisse d'hydrate ferrique (rouille;. Le
lingot d'un gris très légèrement jaunâtre, assez dur et cassant est formé
d'un alliage de cuivre et de fer renfermant des traces d'étain et de soufre
el mie quantité assez notable d'oxygène. Il est peu homogène et des
portions diverses ont donné à l'analyse des résultats assez différents.

» On a trouvé dans une première analyse faite sur 0°'r,99G2 de matière :
Cuivre................... 69,07

Fer..................... 23,75

Soufre................... ol2

Oxygène et perle............. 6,56

» Dans une deuxième analyse : matière lt'r,209.

Cuivre................... 72)23

^"er..................... 2o,oi

Étain.................... 0 o8

Oxygène, soufre et perte......... 7,68

» On a constaté la présence de l'oxygène en réduisant une portion de
la matière grossièrement pulvérisée, par un courant d'hydrogène sec.
Il s'est formé de l'eau. La croûte extérieure de rouille avait été soi-
gneusement enlevée, ce qui est d'ailleurs assez facile à faire.

» C'est donc un alliage de cuivre et de fer, mélangé avec une cer-
taine quantité d'oxydule de cuivre.

» 3° Matières organiques. — Vous avez bien voulu me remettre des
fragments de matières d'un brun plus ou moins clair, grenues, à con-
sistance tantôt boueuse, tantôt un peu cireuse, qui avaient été placées
dans des vases de terre, à l'intérieur des tombes, sans doute comme
provisions pour les morts.

» Le premier échantillon provenait d'une masse de plusieurs kilo-
grammes, ayant encore la forme du vase qui l'avait contenu et entouré
d'une sorte de croûte noire.

» La masse elle-même est poreuse, grenue, d'un brun clair. Traitée
par l'eau et surtout par l'eau bouillante, dans laquelle elle fond d'ail-
leurs, elle lui abandonne une matière à réaction acide, non volatile avec
la vapeur d'eau.
loading ...