Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 291
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0331
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
NOUVELLES BOUILLES D'ABYDOS 291

tition raisonnée. Sans doute de pareilles conclusions sont faites pour
surprendre les esprits timides ; mais il faut savoir laisser en arrière toute
timidité et accepter les explications qui se donnent comme basées sur
des faits. Pour me résumer, d'après les fragments que je viens d'exa-
miner, nous sommes obligés de croire en raison des témoignages for-
mels apportés par les monuments, ou que les tombes à'Om el-Gaab
appartiennent à une dynastie antérieure à la 1", ou tout au moins à la
Ire dynastie, car il serait difficile que les rois de cette dynastie aient
déposé des monuments de leur piété dans des tombes construites après
eux.

Mais cela ne saurait me suffire : j'ai déjà parlé plus haut de M. Bor-

Fig. 84. — Plaquette d'ivoire portant la bannière royale. Grandeur naturelle
(dessin de M. G. Jéquier).

chardtet de son opinion à propos du roi Qâ; il me faut encore en parler
à propos d'un autre document sur lequel il a été le premier à proposer
une explication. Ce document est une tablette d'ivoire trouvée par
M. de Morgan au cours de ses fouilles de 1897 à Neggadeh : je le repro-
duis ici afin que le lecteur ait la pièce sous les yeux telle qu'elle a été
publiée dans les Recherches sur les origines de VEgypte1. M. Borchardt
en examinant au Musée de Gizeh le document original crut pouvoir lire
dans le signe qui se trouve au-dessous des titres de vautour de la Haute

De Morgan, Recherches sur les origines de l'Egypte, II, p. 167.
loading ...