Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 1): 1895 - 1896 — Paris, 1899

Seite: 300
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1899bd1/0340
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
:10<> NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

pas intact, comme le montrera la planche XLI, au numéro 3 : ce nom a
été retrouvé par M. Quibell à El-Kab au cours de l'hiver dernier, sur une
palette en schiste ardoisier. Toutefois, si j'en crois le dessin que m'en a
fait M. Quibell et qu'il m'a envoyé, il y a une différence puisque, si le
poisson est bien semblable, le second signe ne semble pas le même
dans les deux exemplaires. D'après la lecture de M: Quibell, ce serait
le pharaon Narmer par son nom de double1. Quoi qu'il en soit, ce
nouveau nom de roi reste encore une énigme. M. Quibell a aussi trouvé
un nom de roi enfermé dans un cartouche presque circulaire : ce roi,
d'après le catalogue des objets provenant des fouilles de M. Quibell
exposés à University collège à Londres, aurait eu pour nom de double
Kha sekhem *, c'est-à-dire l'inscription que j'ai trouvée des centaines de
fois dans ce que je crois être le tombeau de Set et de Horus ; il se serait
appelé de son nom Besch. Je ne discuterai pas ici le premier point qui
n'appartient pas aux fouilles de celte année : j'en ai déjà dit d'ailleurs
un mot dans mon Tombeau d'Osiris et je le discuterai plus au long dans
mon second volume ; mais je dois dire une chose, c'est que j'ai trouvé
aussi le même nom de Bescli appartenant à un simple particulier, comme
le lecteur pourra s'en convaincre en se reportant à la planche XXXIV,
à la seconde rangée, numéro 2 où ce nom est accompagné d'un autre
signe.

Ces quelques observations suffiront pour cette année : dans le volume
qui suivra bientôt je discuterai quelques autres points. On peut voir que
déjà une moisson de faits nouveaux ont été livrés au public savant par
M. Pétrie, M. de Morgan, M. Quibell et par moi-même. Seul de mon
opinion au début, je ne demeure plus seul aujourd'hui et j espère bien
rallier de nouvelles adhésions à mesure qu'on étudiera sérieusement
les faits que j'ai fait connaître par ce volume. J'ai eu la grande chance
de tomber sur des monuments royaux, ce n'est pas une raison pour m'en

(1) Catalogue of antii/uitie.s fronx the excavations of the Egypt exploration Fund al
Eendereh and the Egyplian research account at Hieraconpolis, p. 11.

(2) Ibid., 13.
loading ...