Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 14
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0031
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
14 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

déblaiement à la partie supérieure, c'est d'abord la grande largeur de
la dépression en cet endroit, car j'avais commencé par le nord, et
ensuite la profondeur étonnante de la couche de sable supérieure au
tombeau. Par manque d'instruments je n'ai pu mesurer exactement
cette couche de sable : je ne l'ai fait qu'approximativement avec des
points de repère pris d'endroit en endroit et j'ai obtenu ainsi d'un
point qui n'était pas le plus élevé 6m,10 jusqu'à l'endroit où apparurent
les premières briques des murs élevés en tous sens par les spoliateurs
du vi° siècle de notre ère. Plus au nord-ouest, les déblais que j'avais
fait enlever atteignaient une plus grande hauteur, mais je n'ai pas pu la
mesurer; toutefois avec la hauteur des chambres queje devais déblayer,
je ne crois pas me tromper en disant que la hauteur totale au nord
atteignait une dizaine de mètres. Mais cette hauteur des remblais et du
sable n'était pas partout égale, ainsi que je l'ai dit, et à la fin de l'ellip-
soïde construite, il n'y avait plus que 6 mètres, ou même 5 avant d'ar-
river à la hauteur des chambres.

Cette moins grande profondeur de la couche de sable ne devait pas
rendre le travail plus facile, et un moment je désespérai de pouvoir
venir à bout de mon entreprise. Si la profondeur de la couche sablon-
neuse supérieure était moins grande, la largeur de la partie bâtie était
moins grande aussi, car le tombeau, ainsi qu'il est facile de le voir sur
le plan, allait en se rétrécissant. De 14m,70 largeur initiale au nord, il
était réduit à 8m,70 environ de largeur finale au sud. La dépression elle-
même avait le même rétrécissement : de 40 mètres environ qu'il y avait
d'abord, exactement 40m,20, vers le milieu des grands côtés parallèles
il y avait encore 39 mètres; mais à l'extrémité sud, il n'y avait plus que
28m,50. Ces dernières mesures indiquent seulement la partie travaillée
par mes ouyriers : elles vont de l'extrême hauteur d'une muraille de
remblais à l'autre extrême hauteur de la muraille parallèle. Quand on
était au fond des chambres et qu'il fallait monter le sable par des
pentes très rapides, on comprendra aisément, sans que je m'appesan-
tisse davantage sur ce point, combien le travail était difficile. Il fallait
en moyenne le recommencer deux fois, car les_ ouvriers en montant
loading ...