Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 21
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 21

les détails de sa trouvaille qu'il croyait très précieuse et très impor-
tante; il finit par me demander un bagsehisch que je lui octroyai d'ail-
leurs parce qu'il avait fait preuve d'honnêteté, d'intelligence et de tra-
vail. La trouvaille de mon ânier démontrait péremptoirement que des
vases intacts et des fragments avaient été jetés en dehors de l'aire du
tombeau. En conséquence, si je ne voulais rien laisser derrière moi,
je devais faire explorer les deux grands côtés de la dépression ellip-
soïdale. Je le fis faire à la fin des travaux : on ne trouva guère que des
fragments, et notamment un beau fragment de serpentine qui, lorsqu'on
le plaçait dans un rayon de soleil, était d'une transparence merveil-
leuse dans les parties vertes, pendant que les taches noires restaient
opaques. Je n'en avais rencontré aucun autre semblable et, frappé de
la beauté de la matière et de la valeur qu'aurait le vase, si je pouvais
arriver à le reconstituer pleinement, je fis faire les recherches les plus
attentives; mais ce fut peine perdue.

Pendant le cours des fouilles, il arrivait assez fréquemment que le
sable, en descendant le long du plan incliné, depuis le haut des mu-
railles extrêmes de la dépression, amenait des fragments encore assez
nombreux d'objets de toute sorte. C'est ainsi que je recueillis trois
fragments de verre très fins et très habilement travaillés dont il sera
question plus loin. Ce fut aussi de la sorte que vint entre mes mains la
partie inférieure du vase en forme de cartouche dont il sera de même
question lorsque j'examinerai les objets trouvés. De même aussi cer-
tains fragments de grès émaillé que je trouvais pour la première fois.
Tous les objets intacts ou les fragments remarquables à quelque titre
que ce fût étaient étiquetés sur les lieux, ou tout au moins datés au
crayon en attendant que je les étiquetasse au soir dans ma maison, et
ce soin me retenait quelquefois jusqu'à dix et onze heures de la nuit.
Le déblaiement de la couche supérieure quant aux objets trouvés pré-
senta une dernière particularité que je dois exposer. Je trouvai des
objets fragmentaires derrière les murs du monument, au niveau de la
hauteur, avec le grand disque en calcaire bleu mélangé de blanc qui
est représenté au même n" 7 de la planche III. Je trouvai de même
loading ...