Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 58
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
58

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

le plan véritable il aurait fallu tout détruire, responsabilité que je n'ai
pas voulu endosser. Cependant on voit bien que la grande salle située
à l'extrémité était entourée à l'est de quatre chambres irrégulières, à
l'ouest de quatre chambres non moins irrégulières et dont les trois der-
nières étaient complètement murées. Une chambre permettait d'entrer
dans celles de l'est et dans la seule qui ne fût pas murée à l'ouest, puis
dans une autre chambre qui précédait la chambre sépulcrale. Aucune
de ces chambres ne contenait de pilastre, sauf la première à l'est où ils
étaient irrégulièrement placés. De même les chambres du commence-
ment, le long du plan incliné de l'entrée, sauf aussi l'une d'elles où il
était employé irrégulièrement; mais il est juste de dire que je n'ai pu
vérifier s'il n'y en avait pas de l'autre côté dans la chambre correspon-
dante, à cause de l'état de destruction de ces chambres.

Ces détails d'ensemble une fois donnés, je dois entrer dans le détail.

Contrairement à ce que j'ai observé pendant les deux années de fouilles
à Om el-Ga'ab, pendant les hivers 1895-1896 et 1897-1898, pendant les-
quelles j'ai trouvé des tombeaux dont l'importance m'était annoncée par
des épaisseurs extraordinaire de murs, le tombeau que j'examine n'avait
pas les murs extérieurs d'une épaisseur correspondante : le mur nord
n'était épais que de 0m,66 et les murs est et ouest que de 0m,52 environ.
La montagne n'avait été préparée que sur ces dimensions : elle touchait
presque immédiatement les murs qui y avaient été pour ainsi dire ap-
pliqués. Nous sommes ainsi fort loin de l'épaisseur de 3 mètres qu'avait
le tombeau d'Osiris et surtout de l'épaisseur de plus de 4 mètres qu'avait
le tombeau de Den. Peut-être faut-il en chercher la cause dans ce fait
que le tombeau immense que je décris était isolé au milieu de la plaine
sablonneuse, tandis que ceux qui viennent d'être cités étaient entourés
de petits tombeaux de tous les côtés.

La porte du tombeau était située dans le mur nord, à peu près vis-à-
vis du commencement de l'ouverture du corridor 6, car le mur du côté
est n'avait que 6m,87, pendant que du côté ouest il atteignait 8m,90, ce
qui avec l'ouverture de la porte donne une longueur totale de 16m,79.
Cette porte était-elle précédée d'une première chambre contenant soit
loading ...