Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 65
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0082
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

65

le sable du haut au moyen de pierres ou simplement en détournant le
courant pour le reporter d'un autre côté, ou peut-être à l'occasion en em-
ployant de grandes pièces d'étoffes, soit leurs tôb, soit leurs gallabiehs,
leurs caleçons, etc., en un mot tout ce qui leur tombe sous la main dans
ce pressant besoin. J'ai vu agir ainsi des centaines et centaines de fois.
C'est pourquoi je fais entrer cette manière de faire au nombre des
hypothèses nécessaires à l'explication des faits.

Le hasard des fouilles qui furent menées avec plus d'activité du côté
ouest que du côté est, soit qu'il y eût plus d'ouvriers, soit que les ou-
vriers déployassent plus de zèle que dans l'escouade est, me fit com-
mencer l'exploration du tombeau par cette chambre 3 ; je la continuai
ainsi jusqu'à l'éxtrémité est, dans les chambres 2, 1, 4 et 5, ainsi que le
porte le plan très imparfait publié dans ma brochure sur les fouilles de
l'hiver 1896-1897'. Mais en donnant une description complète et aussi
exacte que possible de mes travaux pendant cette même année et du
monument découvert, j'ai dû commencer par le commencement, c'est-à-
dire par l'entrée du monument sans me préoccuper de l'ordre dans le-
quel j'avais trouvé et exploré les chambres. Celui qui dirige les fouilles
est obligé trop souvent de subir les exigences du temps et des ouvriers
qu'il conduit : tous ceux qui ont opéré dans de semblables circonstances
savent à quoi s'en tenir là-dessus.

Chambre 4.

Je reviens maintenant à l'est de la porte A et je trouve une autre
chambre, puis une seconde, comme j'en ai trouvé deux à l'ouest; il y
avait ainsi deux chambres de chaque côté de la première. Le mur
nord de cette chambre, après le pilastre qui est long de 0m,79 a en lon-
gueur lm,95. Le pilastre du mur sud qui est d'une longueur de 0m,815
aboutit sans retrait et sans avancée au mur ouest du corridor 6, lequel
court jusqu'à l'extrémité de cette première partie du monument. Ce pi-
lastre forme avec ce mur un angle droit, autant que les ouvriers purent

i. E. Amélineau, Les nouvelles fouilles d'Abydos, 1896-1897, p. 23. Paris, Leroux.

9
loading ...