Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 94
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0111
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
94 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

l'extrémité de la première partie, que la diminution était sensible, ce que
me montra péremptoirement la mensuration du mur de cette première
partie.

Maintenant qu'était cette première partie du tombeau soudainement
limitée par le mur sud dont il vient d'être question? Je [n'ai pas à dire
présentement ce que j'ai trouvé dans ces 37 chambres de la première
partie du monument, mais je dois dire ce que je n'y ai pas rencontré.
Si cette première partie eût été un tombeau, ce qui aurait pu être le cas
si j'eusse eu affaire à deux tombeaux accolés, je n'aurais pas manqué
d'y trouver une chambre qui eût l'apparence d'une chambre à sarco-
phage, une caisse tout au moins en bois ou une caisse en pierre dans
laquelle on eût déposé le corps au jour de l'enterrement, si je n'eusse
pas rencontré le squelette lui-même ou partie du squelette. Je dois le
constater ici, je n'ai pas rencontré la plus petite chambre qui fût des-
tinée à receyoir la caisse de bois ou la caisse de pierre, pas la plus
petite trace de la caisse en bois ou de la caisse de pierre, pas le plus
petit indice de squelette ou de partie du squelette. Pendant toute la
durée des fouilles de cette première partie du monument, je ne ren-
contrai que trois ossements, deux dans la couche supérieure de dé-
combres, un autre au fond d'une chambre : tous les trois étaient des
ossements d'animaux, dont deux de gazelle. Il faut donc conclure que
cette première partie de la construction n'était pas destinée à recevoir
le corps du défunt. Nous verrons que la seconde au contraire était ma-
nifestement construite pour cet usage. Cette première partie était donc
simplement destinée à contenir les approvisionnements et les mobiliers
entassés pour l'usage du défunt ou des défunts, car ces défunts, comme
nous le verrons en son lieu, étaient au nombre de deux.
loading ...