Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 129
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

129

d'un pin quelconque : j'ai su plus tard que ce que j'avais pris d'abord
pour du sycomore était du cèdre. Or, comme tout le bois employé
dans la confection des grosses œuvres de charpente ou de menuiserie
était du cèdre ou de l'ébène — de l'ébène pour les lits, — il s'ensuit
sans doute que les chevrons de la toiture étaient de cèdre et par con-
séquent remontent à l'époque de la construction du tombeau.

Quant à la question de savoir quels étaient précisément ceux que
Ramsès II entendait désigner par les pères de ses pères, je la traiterai
plus au long dans le volume où je rendrai compte de la troisième
année de fouilles et où je pourrai examiner les problèmes qui relèvent
de ces multiples questions, les discuter et chercher à les résoudre.
loading ...