Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 132
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0149
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
132

LES NOUVELLES FOUILLES D ABYDOS

10 vases grossiers en onyx.

Un vase en terre, en forme de grande jarre, mais beaucoup plus petit.

Observations. — Le ciseau en métal ressemblait aux ciseaux qu'em-
ploient encore aujourd'hui les ouvriers qui travaillent le bois : la lame
était assez large et peu épaisse; c'était réellement un ciseau ayant servi,
et non pas un outil votif. Les bouchons en calcaire ont été trouvés à une
très faible distance du sol de la chambre. Les vases grossiers en onyx
albâtreux sont tout à fait de la même forme que ceux dont j'ai parlé au
cours du chapitre second de ce compte rendu.

Chambre 4.

Un vase en pierre.

Un bouchon en calcaire.

Un fragment de métal.

Des fragments de bouchons en terre estampillés aux noms des pos-
sesseurs de la tombe.

Observations. — Le vase en pierre était de la forme des vases gros-
siers en onyx, mais beaucoup plus fini, plus soigneusement travaillé et
de matière beaucoup plus belle. Une légère courbure dans la ligne lui
donnait même un air de véritable élégance. Les fragments de bou-
chons en terre étaient si petits malheureusement et en si mauvais état
qu'ils ne pouvaient guère être employés pour l'identification du monu-
ment. . .

Chambre 5.

Un vase en onyx albâtreux.

Corridor 6.
Rien trouvé dans ce corridor.

Chambre 7.
Fragments de bouchons en terre.
Un vase grossier en onyx albâtreux.
Un bouchon en calcaire.
loading ...